•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le district régional d'East Kootenay demande la fermeture de la frontière avec l'Alberta

Trois drapeaux côte à côte dans le vent, un de l'Alberta, un du Canada et un de la Colombie-Britannique.

Des milliers de visiteurs en provenance de l'Alberta se rendent normalement dans les Kootenays pour le congé de Pâques, selon le district régional d'East Kootenay.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

Le district régional d’East Kootenay appelle la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, à adopter des mesures plus sévères pour empêcher les personnes vivant à l’extérieur de la région de venir y passer le congé de Pâques.

Afin de réduire les risques de propagation de la COVID-19 d’une province à une autre, le conseil d’administration du district lui demande même d'envisager la fermeture de la frontière avec l’Alberta pour tout voyage non essentiel.

Alors que les administratrices de la santé publique des deux côtés de la frontière ont dit clairement qu’il faut rester à la maison, ce message n’est pas écouté, affirme dans une déclaration le président du conseil d'administration, Rob Gay. Nous demandons à toutes les personnes qui n'habitent pas dans la région qu'elles restent dans leur résidence principale.

Rob Gay se dit inquiet de l’effet potentiel d’une éclosion de la maladie pour les petits hôpitaux ruraux et les travailleurs de première ligne des Kootenays.

Dans son point de presse quotidien, mardi, la Dre Henry a répondu ne pas avoir le pouvoir d’exiger la fermeture de la frontière interprovinciale et ne pas croire que ce soit nécessaire de le faire.

Vraiment, la pandémie que nous vivons est très similaire à ce qui se passe en Alberta, explique la Dre Henry.

Pas de voyage à Pâques

Elle a toutefois répété, comme le ministre de la Santé, Adrian Dix, que ce n’est pas le moment, pendant la fin de semaine de Pâques, de se rendre dans sa résidence secondaire.

C’est important de ne pas aller dans des communautés qui n’ont pas les ressources pour nous soutenir si nous tombons malades, a déclaré la Dre Henry.

Évitez tout voyage non essentiel. C’est le moment de rester à la maison, a affirmé pour sa part Adrian Dix.

Selon le district régional d’East Kootenay, des milliers de visiteurs affluent généralement dans la région de l’extrême sud-est de la Colombie-Britannique pendant la fin de semaine de Pâques, notamment des Albertains et des Britanno-Colombiens qui y possèdent un chalet ou une résidence secondaire.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique