•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès restreint à Montmagny : un simple courriel pour informer le maire

Des voitures arrêtées et un policier sur la route 132.

Un barrage routier sur la route 132

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Le maire de Montmagny, Rémy Langevin, a été informé par un simple courriel, mardi en fin de journée, que l’accès à sa municipalité sera désormais restreint par des contrôles policiers.

Les MRC de Montmagny, Bellechasse et L'Islet ont été ajoutées à la liste des régions où l’accès sera dorénavant limité en raison de la pandémie de COVID-19.

Le ministère de la Sécurité publique en a fait l'annonce mardi en fin de journée par communiqué.

Une façon de faire qui étonne Rémy Langevin.

Je suis un peu surpris, parce que ce n’est pas habituel, cette façon de procéder. Depuis le début de la pandémie, les annonces sont faites par monsieur Legault sur l’heure du dîner, mentionne le maire de Montmagny.

Les déplacements non essentiels sont maintenant interdits pour entrer et en sortir de ces MRC.

Des questions sur les contrôles aléatoires

La Sûreté du Québec va effectuer des contrôles aléatoires afin de faire respecter la nouvelle directive.

Il n'y aura pas de barrage fixe, comme c'est le cas ailleurs dans la province. Visiblement, le maire de Montmagny n’avait pas reçu toutes les informations, tôt mercredi matin.

Où vont être les points de contrôle? À quel moment tout ça sera effectif et comment la circulation va se faire dans la région ? Aléatoire, ça veut dire quoi? Pour moi, c’est un peu nébuleux. J’aurai sûrement plus d’informations dans les prochaines heures, affirme Rémy Langevin.

L'instigateur de la pétition satisfait

Une pétition avait par ailleurs été lancée en ligne, vendredi passé, pour réclamer des contrôles routiers dans cette région. Plus de 3600 personnes l’ont signée. L’instigateur, Steve Fortin, se dit satisfait des mesures annoncées.

Je suis rassuré. La population était inquiète. Ça bougeait un peu trop. Il y a du monde des villes qui venaient s’isoler dans nos régions. On n’a pas beaucoup de cas. C’est important de se protéger, affirme-t-il.

Le député conservateur de la région, Bernard Généreux, réclamait lui aussi des mesures de protection supplémentaires.

Je suis très heureux que ces contrôles-là aient été mis en place. Les gens qui ont des chalets dans la région ont peut-être envie d’y revenir, c’est naturel, mais il faut comprendre que le plus important, c’est de protéger la population, affirme-t-il.

Steve Fortin ne se formalise pas du fait que les barrages routiers ne seront pas fixes.

Probablement que s’ils voient que ça ne fonctionne pas, ils vont en mettre des fixes du côté de Bellechasse pour vraiment empêcher la circulation, estime-t-il.

Des rencontres d’information sont prévues mercredi entre les élus et les autorités afin de faire le point sur la situation.

Avec les informations de Nahila Bendali

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Prévention et sécurité