•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre « gratuit » d'une femme handicapée à Montmagny : son beau-fils accusé

Le corps d'une femme de 69 ans a été retrouvé dans cette résidence de Montmagny.

Le corps d'une femme de 69 ans a été retrouvé dans cette résidence de Montmagny.

Photo : Radio-Canada

Un ami de la victime du meurtre commis dans la nuit de mardi à mercredi à Montmagny a bien du mal à comprendre pourquoi on a voulu tuer la femme de 69 ans.

La victime, Marguerite Lamonde, était atteinte d'une paralysie cérébrale, selon Jacques Boulet, un résident du secteur. La victime et M. Boulet étaient amis depuis plus de 30 ans.

Elle ne méritait pas une fin comme ça. Je trouve ça assez gratuit.

Jacques Boulet, ami de la victime

Au moment où est survenu le meurtre, Mme Lamonde était seule dans sa maison, sur l’avenue Sainte-Brigitte, puisque son conjoint est hospitalisé depuis samedi dernier.

D'ailleurs, selon nos informations, le suspect serait le fils du conjoint de la victime.

Jacques Boulet, de son côté, raconte que la victime disait craindre un proche.

Est-ce que c’est pour une question d’argent? Je ne sais pas. Ce n’est pas elle qui dérangeait le plus. Elle faisait sa petite vie et elle était très gentille. Malgré son handicap, elle s’est débrouillée toute sa vie, se désole-t-il.

La femme était originaire de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud et a habité longtemps à Berthier-sur-Mer, avant de venir s’établir à Montmagny il y a quelques années.

Arrestation la nuit

Un homme de 46 ans, Steve Bilodeau, a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi. Le résident de Montmagny fait face à une accusation d’homicide.

Le suspect a été interpellé sur la 8e Rue vers 1 h par les policiers de la MRC de Montmagny.

Il a indiqué aux policiers la maison dans laquelle le corps d’une femme de 69 ans a été découvert.

L’homme de 46 ans a été arrêté pour homicide. Le suspect a été amené au poste pour interrogatoire. L’enquête est menée par l’unité des crimes majeurs, affirme la porte-parole de la Sûreté du Québec, Béatrice d’Orsainville.

L'homme a comparu mercredi après-midi par téléphone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Homicide