•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

#musiquebleue, un plaidoyer pour encourager la musique québécoise

Philémon Cimon devant une vaste étendue d'eau en hiver.

Philémon Cimon a lancé le mot-clic #musiquebleue sur les réseaux sociaux afin d'encourager les radios commerciales à diffuser davantage de musique d'artistes du Québec.

Photo : Philémon Cimon

Radio-Canada

S’inspirant de l’initiative du Panier bleu, des artistes demandent aux radios d’augmenter leurs quotas de musique québécoise.

La meilleure façon d’aider les artistes québécois, c’est de jouer de la chanson québécoise, explique le parolier Nelson Minville. Dès le 18 mars, ce dernier a lancé un appel aux radios commerciales pour qu’elles diffusent davantage de musique locale afin de soutenir les musiciens et musiciennes qui doivent composer avec l’annulation de leurs spectacles.

Nombre d'artistes ont depuis salué la démarche. Le mot-clic #musiquebleue, une trouvaille de l’auteur-compositeur-interprète Philémon Cimon, a entre autres été utilisé par Les sœurs Boulay, Luc de la Rochellière et Klô Pelgag pour manifester leur appui.

Francophone ou non, tant que c’est local

Au-delà de la contrainte qui oblige les radios commerciales francophones à diffuser 65 % de contenu francophone la semaine, le but du mouvement est de soutenir financièrement les artistes d’ici. Nelson Minville insiste ainsi pour souligner que l’initiative n’est pas politique.

Cette demande-là n’a rien à voir avec une espèce de nationalisme [...]. C’est simplement économique. Ça relève de la même logique que celle d’acheter ses légumes québécois si on peut.

Nelson Minville, parolier

Pour Philémon Cimon, l’initiative #musiquebleue constitue une superbe occasion pour les radios commerciales de montrer leur solidarité avec les artistes d'ici qu’elles diffusent.

Les propriétaires de stations de radio ne veulent sans doute pas [de cette idée] parce que ça bouleverserait leur modèle d’affaires. Mais en ce moment, on est justement là : dans un bouleversement des modèles d’affaires.

Philémon Cimon, auteur-compositeur-interprète

Un appel entendu

Plusieurs stations de radios semblent déjà avoir repris l’idée de favoriser davantage la consommation locale pendant la durée de la pandémie.

À Radio-Canada, ICI Musique et ICI Première ont ainsi multiplié les initiatives afin de mettre en valeur les artistes du Québec. Tellement Courteau, L’effet Pogonat, Jusqu’au bout et Plus qu’un hit avec Philippe sont quelques-unes des émissions qui ont adapté leur programmation. Des émissions spéciales du week-end seront de plus consacrées entièrement à la musique d’ici.

L’appel a aussi été entendu du côté d'Arsenal Médias. L’entreprise a pris la décision lundi de ne diffuser que du contenu québécois au sein de 6 de ses 15 antennes.

Avec les informations de Catherine Richer et du Devoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !