•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants forcés de fermer crient à l'injustice

Le Walmart du centre commercial Fleur de Lys

Un magasin Walmart.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Forcés de fermer pour respecter les consignes du gouvernement, de petits commerçants de la région condamnent le fait que des magasins à grande surface puissent continuer de vendre des biens non essentiels.

La frustration est palpable chez Flordeco - Arvida Décoration, où l’associée Julie Fallu constate une situation qu’elle juge inéquitable depuis qu’elle a dû fermer son commerce le 23 mars pour se plier aux exigences gouvernementales. L’incompréhension est exacerbée par le fait que certains géants du commerce au détail vendent des produits qui sont habituellement offerts dans son magasin.

On n’est pas contre les grandes surfaces pour tout ce qui est plomberie ou électricité. On le sait qu’il y a des urgences qui peuvent survenir dans un domicile. Cependant, les couvre-planchers, la peinture et la rénovation, ce n’est pas essentiel pour l’instant. Pour moi, l’essentiel, c’est que mes employés soient à l’abri, fait valoir Julie Fallu.

Lundi, le Parti québécois (PQ) a demandé au gouvernement du Québec d’exiger la fermeture des sections non prioritaires des commerces à grande surface comme Walmart et Costco et a réclamé que seule la vente de produits d’épicerie, de pharmacie ou de quincaillerie soit autorisée.

C’est une forme de concurrence déloyale et je pense que dans un contexte où les impacts économiques sont très, très difficiles et que le gouvernement encourage le commerce local, c’est comme si le gouvernement parlait des deux côtés de la bouche en même temps, estime le député péquiste de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Le premier ministre François Legault a affirmé, lundi, que la fermeture de certaines sections des magasins à grande surface n'était pas envisagée pour le moment. Les commerces considérés comme non essentiels seront fermés au moins jusqu’au 4 mai.

D'après le reportage de Thomas Laberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Commerce