•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les policiers de Sherbrooke pourront donner des constats plus dissuasifs

Danny McConnell, directeur du Service de police de Sherbrooke est debout devant un micro.

Danny McConnell, directeur du Service de police de Sherbrooke

Photo : Radio-Canada

Le Service de police de Sherbrooke durcit le ton concernant les mesures de confinement pour la COVID-19 et pourra donner des constats d’infraction en vertu du règlement municipal.

Le conseil municipal de Sherbrooke a proposé un projet de règlement visant à modifier son règlement numéro 1 pour faire respecter davantage les mesures liées aux rassemblements notamment.

Le projet prévoit une amende de 1000$ pour une première infraction et de 2000$ en cas de récidive pour les personnes.

En ce qui a trait aux commerces, l'amende sera de 2000$ et de 4000$ en cas de récidive.

Il sera notamment interdit de se trouver dans une place publique municipale ou un bâtiment de la Ville de Sherbrooke lorsque c'est défendu par une affiche.

Les policiers de Sherbrooke pourront aussi émettre des constats à ceux qui entravent le travail du personnel exerçant des fonctions en lien avec la pandémie de la COVID-19.

Le SPS pourra aussi sévir contre des personnes qui laissent faussement croire aux policiers qu'elles ont le coronavirus ou qu'elles ont des symptômes.

Selon le directeur du Service de police de Sherbrooke, Danny McConnell, ces nouvelles dispositions vont faciliter le travail des policiers .

Nous fonctionnons avec des constats d’infraction électroniques alors nous pourrons agir plus rapidement et de façon plus dissuasive, car les amendes seront données sur- le-champ aux contrevenants.

Danny McConnell, directeur du Service de police de Sherbrooke

Par ailleurs, les policiers de Sherbrooke ont, jusqu’à maintenant, produit plus d’une quinzaine de rapports d'infraction générale acheminés au Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Précisons que ces rapports, qui prévoient une amende 1000$ à 6000$, seront donnés en parallèle aux constats qui pourront s'ajouter en vertu du règlement municipal à Sherbrooke.

D’autre part, le directeur du SPS, Danny McConnell, invite les citoyens à faire preuve de civisme envers les employés chargés de faire respecter les règles de distanciation physique dans les commerces.

Le conseil municipal de Sherbrooke doit se réunir de nouveau lors d'une séance extraordinaire prévue jeudi pour adopter les nouvelles dispositions du règlement concernant les constats et ces dispositions seront en vigueur à compter de vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Forces de l'ordre