•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les marchés de la région repensent leur offre pour l'été

Une femme achète des légumes.

Le marché Godefroy de Bécancour a l'habitude de recevoir plus de 5000 visiteurs chaque week-end de l'été.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Marché Godefroy se retrousse les manches et espère pouvoir ouvrir ses portes comme prévu à la mi-mai. Un grand chantier technologique est d’ailleurs en cours pour offrir en ligne les produits des 32 marchands et proposer un point de cueillette au marché, avec un éventuel service à l'auto pour limiter les contacts.

Si l'ouverture va de l'avant comme souhaité, des précautions seront prises en lien avec les consignes de distanciation sociale. Les animations et les ateliers culinaires seront entre autres annulés, du moins pour le début de la saison.

Pour aussi accommoder nos marchands, on va regarder l’achalandage, on va regarder leurs ventes et on va ajuster aussi le prix des kiosques en fonction de ça, explique Marie-Claude Camirand, la directrice générale du marché Godefroy. Donc, c’est clair pour nous qu’il va y avoir des pertes de revenus.

Évidemment, il y a des dépenses qu’on ne fera pas, parce qu’il n’y a pas d’animation, mais malgré tout, ce sont des pertes.

Marie-Claude Camirand, directrice générale du marché Godefroy

L’équipe s’affaire maintenant à prévoir la suite des choses, afin d’assurer la santé financière de l’endroit. On est en train de faire des scénarios à pourcentages pour voir comment on peut se débrouiller, ajoute-elle, confiante. Le marché Godefroy existe depuis 25 ans, c’est clair que c’est une institution et qu’il faut que ça reste.

Les marchés publics en Mauricie et à Bécancour

  • Marché Godefroy : 32 marchands
  • Marché public de Trois-Rivières (Musée Pop) : 23 marchands
  • Marché champêtre de Saint-Narcisse : 15 marchands
  • Marché public de Saint-Élie-de-Caxton : 13 marchands
  • Marché public de Yamachiche : 12 marchands
  • Marché public de Shawinigan : 8 marchands

*Source : Bilan 2019 - Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM)

Le Marché Godefroy, à l'instar des autres marchés publics saisonniers de la région, attend de voir quelle consigne sera donnée par l'Association des marchés publics du Québec.

Ce mardi, l'Association des marchés publics du Québec a soumis son plan au ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, le MAPAQ, en vue d'un virage technologique, qui serait profitable pour tous les marchands.

L'Association attend donc l'aval du ministère, et les protocoles sanitaires, pour aller de l'avant avec cette formule qui privilégierait un point de cueillette ou une livraison.

kiosques « Jardins fruités »

De son côté, l'entreprise Les Jardins fruités, qui proposent 25 kiosques en Mauricie, gardent espoir d'ouvrir ses étals comme prévu en juin.

Il faut garder une vision, dit le propriétaire de l'entreprise familiale, David Vaudrin. On démarre la saison comme on peut, ajoute celui qui réfléchit à la mise en place de mesures sanitaires.

D'ailleurs, l'option de paiement PayPass, qui permet un paiement sans contact par carte, sera offerte cette année, une première pour ces kiosques qui sont installés dans la région depuis plus de 20 ans.

D'après les informations de Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Agriculture