•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cette toilette intelligente peut détecter des problèmes de santé

Le tout est rendu possible grâce à une caméra, des bandelettes d’analyse et des détecteurs de mouvement.

La toilette intelligente de l'Université Stanford. On aperçoit une caméra dans la cuvette.

Grâce à une caméra, des bandelettes d’analyse, des détecteurs de mouvement et l’intelligence artificielle, cette toilette a la capacité de détecter des cancers et d'autres maladies.

Photo : Stanford University

Radio-Canada

Si les toilettes intelligentes déjà sur le marché visent à rendre le passage à la salle de bain plus agréable avec leur siège chauffant et leur chasse d’eau automatique, celle qu’a développée une équipe de recherche de l'Université Stanford peut sauver des vies. Grâce à une caméra, des bandelettes d’analyse, des détecteurs de mouvement et l’intelligence artificielle, cette toilette a la capacité de détecter des cancers et d'autres maladies.

Dans le contexte de leur étude publiée dans le journal scientifique Nature Biomedical Engineering, les chercheurs et chercheuses de l’Université Stanford ont équipé les toilettes existantes de 21 personnes pour les rendre intelligentes. La technologie a ensuite été testée pendant plusieurs mois.

La toilette enregistre des vidéos d’urine et de fèces qui sont analysées par des algorithmes capables de déterminer leur temps de jet et leur volume, de même que la viscosité des selles. Les bandelettes peuvent quant à elles mesurer le nombre de globules blancs dans l’urine et d’autres niveaux de protéines servant à détecter des infections de la vessie, des cancers, ainsi que des cas de diabète ou d’insuffisance rénale.

La toilette intelligente est le moyen parfait de recueillir des données [de santé] qui sont habituellement ignorées, et l’utilisateur n’a pas besoin de changer ses habitudes, explique le superviseur de l’étude, Sanjiv Gambhir, par voie de communiqué.

Tout le monde se sert de la toilette – c’est inévitable – et cela augmente énormément la valeur [de la toilette] en tant que testeuse de maladies, ajoute-t-il.

Les données sont ensuite enregistrées dans un serveur infonuagique accessible au personnel de santé.

Trop invasif?

Si cette toilette intelligente constitue une innovation scientifique importante, l’idée d’avoir une caméra dans sa cuvette peut être une source de malaise pour certaines personnes.

En plus de servir à l’analyse des matières, celle-ci peut identifier les différents utilisateurs et utilisatrices d’une toilette à l’aide de leur empreinte anale. Eh oui, il s’avère que nous avons tous un derrière unique et identifiable.

Pour tirer profit de la toilette intelligente, les gens doivent faire la paix avec une caméra qui scanne leur anus, résume succinctement le communiqué de l’Université Stanford.

Un sondage mené par l’équipe de recherche auprès de 300 personnes révèle que 37 % des gens étaient « assez à l’aise » avec cette idée, alors que 15 % des gens se sont dits « très à l’aise ».

Avec les informations de The Independent, et CNet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Innovation technologique

Techno