•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Outaouais a maintenant 129 cas confirmés de COVID-19

Le panneau indiquant les urgences de l'Hôpital de Hull.

Quatre personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Ce sont maintenant 129 personnes en Outaouais qui ont contracté la COVID-19. C’est une augmentation de 12 cas depuis la mise à jour de lundi.

C'est encore une fois sur le territoire de Gatineau que l'augmentation est la plus importante : on y a dépisté 7 nouveaux cas, pour un total de 99.

Dans le reste de la région, un nouveau cas a été confirmé dans la MRC de Papineau et un autre dans la MRC des Collines-de-l'Outaouais. Quant aux trois autres nouveaux cas, le CISSS a indiqué que leur emplacement était à déterminer.

En Outaouais, le taux d'hospitalisation avoisine les 3,4 %, selon les plus récentes données publiées par le CISSS de l’Outaouais, et il n'a pas augmenté depuis lundi. Quatre personnes reçoivent toujours des soins à la clinique spécialisée de l'Hôpital de Hull, et l'une de celles-ci est aux soins intensifs.

Clinique d'évaluation

Contrairement à la première clinique de dépistage du 135, boulevard Saint-Raymond, la nouvelle clinique d’évaluation désignée COVID-19 — située au 104, rue Barry — permettra aussi de voir un professionnel de la santé pour une consultation, a souligné en point de presse la directrice intérimaire des services multidisciplinaires et à la communauté du CISSS, Ann Rondeau.

Mais ne se présente pas à la nouvelle clinique qui le veut. Les patients devront d’abord téléphoner au 1 877 644-4545 pour s’entretenir avec une infirmière, laquelle pourra ensuite décider si un rendez-vous est nécessaire.

Les quatre urgences périphériques [à Maniwaki, Papineau, Wakefield et Shawville] sont aussi des cliniques désignées d’évaluations, a fait remarquer Mme Rondeau. La clientèle qui téléphone est dirigée vers clinique d’évaluation la plus près de chez elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les personnes plus vulnérables, comme les aînés, n’auront pas à se déplacer pour recevoir un test de dépistage afin d’éviter qu’elles n’entrent en contact avec des personnes infectées. Des démarches seront plutôt entreprises pour aller faire passer le test dans le milieu de vie de la personne, a précisé Mme Rondeau.

La clinique de dépistage de Hull est par ailleurs fermée depuis jeudi, car elle n’était plus utile dans le contexte où les directives de la santé publique sur les nouvelles priorités de dépistage ont changé, selon Mme Rondeau. Les personnes hospitalisées, vulnérables et les travailleurs de la santé sont parmi les groupes qui ont maintenant préséance.

9340 cas au Québec

À l’échelle de la province, on dénombre 760 nouveaux cas, pour un total de 9340. Une cinquantaine de personnes de plus ont été admises à l’hôpital à cause de la maladie, ce qui fait grimper le nombre d’hospitalisations à 583 — soit un taux d'un peu plus de 6 %.

De ce nombre, 168 sont aux soins intensifs. Il n’y a donc eu aucune augmentation nette à ce chapitre depuis lundi.

Cependant, 29 personnes de plus sont mortes des suites de la COVID-19 au Québec, portant le bilan total à 150. En ce qui concerne les guérisons, les autorités provinciales ont indiqué que 720 personnes se sont rétablies.

Un sommet bientôt?

Le gouvernement du Québec a dévoilé, en fin d'après-midi mardi, que selon certains modèles, la province va atteindre un plateau d'hospitalisations quelque part entre le 15 et le 20 avril. On se refuse à donner un chiffre, a toutefois souligné le Dr Richard Massé, conseiller médical spécial à la Direction nationale de santé publique, lors d'un point de presse.

Il n'a pas non plus voulu offrir de pronostics au-delà de la fin du mois d'avril. Il faut être honnête et respecter l’information avec les limites qu'elle a, a-t-il rappelé.

Les autorités ont présenté publiquement deux scénarios possibles concernant la progression de la COVID-19 dans la province. Dans un scénario plus optimiste, ce sont 1263 personnes qui auront succombé à la maladie d'ici la fin du mois.

Parmi les 29 000 cas confirmés cumulatifs prévus dans cette hypothèse, 1400 nécessiteraient une hospitalisation, dont 500 aux soins intensifs, au moment du pic des hospitalisations vers le 22 avril.

Les projections pessimistes font état de 60 000 personnes atteintes par la COVID-19. Parmi elles, 8860 en mourraient et près de 3000 seraient hospitalisées lors du sommet, anticipé dans ce cas-ci à la mi-avril. Dans ce scénario, le tiers des personnes hospitalisées seraient aux soins intensifs.

Le Dr Massé a indiqué que le Québec est dans une position relativement favorable. Les Québécois sont vraiment exemplaires, et c’est un facteur extrêmement important, a-t-il souligné.

Impossible cependant de dire à quel moment quelles mesures de distanciation physique seront levées, mais il faudra certainement y aller progressivement, croit le Dr Massé, afin d'éviter une seconde vague juste après avoir aplati la courbe.

Ressources sur la COVID-19

AU QUÉBEC :

  • Pour toute question sur la COVID-19, ou si vous avez des symptômes (toux, fièvre, difficultés respiratoires), téléphonez au 1 877 644-4545 ou au 819 644-4545.

  • Téléphonez au numéro sans frais avant de vous rendre dans un établissement de santé (urgence, clinique, etc.) en cas de symptômes si votre état vous le permet.

  • En attente d'un résultat depuis 10 jours ou plus? Vous pouvez téléphoner au 819 966-6484, option 1.

  • Pour plus de renseignements, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

EN ONTARIO :

SANTÉ CANADA :

Pour plus de détails sur la COVID-19 au Canada, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Coronavirus