•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rendre l’art visuel accessible en période de confinement

exposition de toiles colorées

De nombreux artistes, comme Jared Betts, présentent leur exposition virtuellement afin de promouvoir leur travail malgré la pandémie.

Photo : Oeuvres : Jared Betts

De nombreux artistes visuels en Atlantique tentent de trouver des solutions afin de promouvoir leur art malgré la pandémie.

La fin de semaine dernière, l’artiste de Caraquet, Jessica Lebreton, a créé une toile en direct sur Facebook.

On devait donner des ateliers à l’Espace 305 et c’était annulé, explique la jeune femme, qui a eu l’idée de redonner à la communauté en offrant une prestation artistique sur les réseaux sociaux.

jessicaccnbAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jessica Lebreton a l'habitude de peindre en direct lors d'événements publics.

Photo : CCNB

Elle considère le confinement comme une forme de résidence artistique, qui lui permet de laisser libre cours à sa créativité, en plus de faire découvrir le travail des artistes au grand public.

Je pense que ça va changer la perception des gens et les amener à voir l’importance de l’art dans nos vies au quotidien. Je pense que ça apporte une touche de soleil, surtout que les arts, c’est beau à voir

Jessica LeBreton, artiste visuelle

L'artiste Katie Doiron est aussi très active sur les réseaux sociaux, que ce soit sur Facebook ou TikTok.

katie doiron tenant ses toilesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Katie Doiron publie plusieurs vidéos et photos de ses créations afin d'encourager les gens à commander des oeuvres personnalisées pendant cette période de confinement.

Photo : Facebook : Katie Doiron's Art

Elle invite les gens à commander des toiles personnalisées, indiquant qu'elle souhaite mettre de la joie dans leur maison.

Par solidarité envers les travailleurs essentiels, elle leur offre un rabais sur ses peintures.

J'en ai réalisé plusieurs pour des infirmières, des médecins et des policiers, se réjouit-elle.

L’artiste Raymond Martin devait présenter son exposition Nunavik en quatre temps au Centre culturel Aberdeen, à Moncton, mais le vernissage n’a pas eu lieu en raison de la pandémie.

J’ai rejoint mon amie Carol Doucet, qui a eu la bonne idée de faire une page Facebook, explique-t-il.

La série de huit tableaux est maintenant disponible en photo sur sa page Facebook. Une expérience différente de celle en galerie.

Sur l’écran, c’est des pixels et des lumières, alors que la peinture c’est de l’huile sur toile, donc ce n’est pas la même chose, mais ça donne une idée de comment l’image a été créée.

Raymond Martin, artiste visuel
paysage nordiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'artiste Raymond Martin s'inspire des paysages du Nunavik depuis 25 ans. Sa nouvelle série est présentée virtuellement sur sa page Facebook.

Photo : Peinture : Raymond Martin

Il explique que la réception est différente sur les réseaux sociaux.

Quand tu fais une exposition, les gens viennent au vernissage, tu as un contact direct et du feedback.

Raymond Martin, artiste visuel
exposition de toiles colorées

Puisque le Théâtre Capitol est fermé, l'artiste a publié ces photos, prises par Mathieu Léger, sur sa page Facebook.

Photo : Oeuvres : Jared Betts

L'artiste de Moncton, Jared Betts, a aussi publié des photos de son exposition Honolulu Escapism sur ses réseaux sociaux afin de promouvoir son travail.

Visiter les galeries d’art virtuellement

Depuis le début du confinement, de nombreux musées offrent des visites virtuelles.

En Atlantique, des galeristes se sont tournées vers le web afin de rendre l’art accessible en période de confinement.

Daniel Chiasson, propriétaire de la galerie Art-Artiste, à Dieppe, explique qu’il n’a pas le choix d’innover s'il veut aider les artistes qu’il représente. 

artartiste

Des galeries en Atlantique se tournent vers les réseaux sociaux pour promouvoir l'art visuel.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Comme on ne sait pas combien de temps va durer la pandémie, il faut trouver des solutions, indique le galeriste, qui travaille présentement sur la création d’un site web.

En Nouvelle-Écosse, la galerie ViewPoint vient de lancer une exposition virtuelle intitulée Photos in the Time of Corona (Nouvelle fenêtre), qui illustre la perspective de 14 artistes, en photo.

L’art en plein air

Puisqu’il est toujours permis de se promener à l’extérieur, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir les œuvres urbaines de votre centre-ville?

À l’Île-du-Prince-Édouard, le trajet piétonnier Art Walk permet de découvrir une vingtaine d’oeuvres dans les rues de Charlottetown.

salmonrungood

Des sculptures de saumons colorés sont érigées à plusieurs endroits au centre-ville de Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Camille Bourdeau-Potvin

Au Nouveau-Brunswick, la ville de Saint-Jean propose un parcours d’art public, et une carte de toutes ses sculptures de saumon, peintes par des artistes locaux.

Murale réalisée dans le cadre du festival Inspire, à Moncton.

Les murales réalisées dans le cadre du Festival Inspire sont toutes identifiées sur une carte interactive.

Photo : Radio-Canada

Dans le grand Moncton, le Festival Inspire propose une carte pour repérer les différentes murales des environs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !