•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le Manoir Liverpool défend sa gestion de la crise

Des dessins d'arc-en-ciel sur une affiche de couleur blanche de la résidence pour aînés Manoir Liverpool.

Des dessins d'arc-en-ciel ont été collées sur l'affiche du Manoir Liverpool.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La direction du Manoir Liverpool à Lévis défend sa gestion de la crise de COVID-19 qui a fait un mort dans l'établissement jusqu'à maintenant.

C'est une situation qui est exceptionnelle, on n'a aucun mode d'emploi. On est en amélioration constante de nos procédures à l'interne et de nos façons de faire, explique le copropriétaire Claude Talbot.

Selon les plus récentes informations, 19 résidents et 8 employés de l'établissement ont été infectés au coronavirus.

On admet que ce n'est pas facile, ajoute-t-il. Il y a des résidents qui ont un petit peu plus de misère que d'autres à passer à travers de tout ça.

Plusieurs employés ont dénoncé la gestion de l'établissement depuis une dizaine de jours, la qualifiant de « chaotique ».

Des employés choisissent de rester à la maison

Claude Labonté admet que gestion du personnel est difficile. Il indique que certains employés choisissent de rester à la maison pour éviter de contracter la COVID-19 et contaminer leur famille.

Il y en a plusieurs comme ça qui ont des craintes qui sont justifiées et au contraire, certaines employées peuvent se plaindre à travers de tout ça, et c'est légitime, parce que leurs perceptions, c'est que n'est pas fait tout ce qui devrait être fait.

Claude Talbot insiste toutefois : la situation est exceptionnelle. Si la résidence doit rembourser pour le travail effectué par des employés du réseau de la santé, la question sera abordée en temps et lieu.

« Dans le moment, on partage les services et ce qui est important, c'est que nos patients soient bien servis et reçoivent les services dont ils ont besoin. »

— Une citation de  Claude Talbot, copropriétaire du Manoir Liverpool

Lundi, le cabinet de la ministre des Aînés, Marguerite Blais, a indiqué suivre la situation de près.

« Je trouve que c'est normal de la part de Madame Blais », conclut Claude Talbot.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !