•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commerce de Vancouver fermé pour violation des ordonnances de la santé publique

Des clients se tiennent à deux mètres de distance à l'extérieur d'une banque TD au centre-ville de Vancouver, le mercredi 1er avril 2020.

Les commerces doivent s'assurer que leurs clients puissent respecter une distance de 2 mètres entre eux, pour réduire le risque de transmission de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

La Ville de Vancouver a suspendu le permis d’exploitation d’un commerce pour avoir enfreint les ordonnances de la santé publique mises en place pour endiguer la COVID-19, selon un communiqué publié lundi.

Des inspecteurs municipaux ont procédé à plus de 14 300 visites dans des restaurants, des supermarchés, des marchés fermiers, des salons de beauté et d’autres commerces depuis la déclaration par Vancouver de l’état d’urgence sanitaire, le 19 mars.

Dix-neuf d’entre eux se sont vu remettre l’ordre de se soumettre aux règles décrétées par la santé publique. La Ville ne précise pas quelle entreprise a perdu sa licence d’exploitation.

Les bars et les boîtes de nuit ainsi que les entreprises offrant des services personnels, comme les barbiers et les salons de massage, ont été forcés de fermer en vertu des ordonnances de la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, et les restaurants peuvent offrir uniquement des repas à emporter.

Les rassemblements de plus de 50 personnes sont aussi interdits, et les commerçants doivent prendre les mesures nécessaires pour que leurs clients puissent respecter une distance de 2 mètres entre eux.

Les établissements non conformes sont passibles d'une amende pouvant atteindre 50 000 $ et de la suspension de leur permis.

Vancouver s’est aussi donné le pouvoir de punir ceux qui ne se conforment pas à cet éloignement physique dans les lieux publics. Des employés de la Commission des parcs de Vancouver ont donné 1400 avertissements à des promeneurs pour cette raison, selon la Ville.

Des inspecteurs municipaux ont inspecté 500 chantiers de construction pour s’assurer que les ouvriers respectent une distance suffisante entre eux et ont remis neuf avertissements.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique