•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les épiceries, les clients continuent « à se croiser »

Une dame tient un panier de fruits et légumes dans une épicerie.

Dans les allées des commerces, certains clients ont du mal à respecter la distanciation sociale.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement manitobain a demandé aux épiceries et aux commerces essentiels de veiller au respect de l'éloignement physique dans leurs établissements, mais des clients rétorquent qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour suivre cette consigne.

Les grandes chaînes de supermarchés affirment respecter de nouvelles limites sur le nombre de personnes qui peuvent faire leurs courses en même temps. Certains magasins ont même tracé des lignes sur le sol pour séparer de 2 mètres les clients qui font la queue aux caisses.

Malgré tout, certains clients disent qu’il est difficile de respecter l'éloignement physique dans les allées des magasins. Mason Rhodes essaye de s’y tenir, mais dit qu'elle voit des personnes qui se croisent par accident .

Je fais tout ce qu'il faut pour rester loin des gens, dit-il. [...] Si les autres ne respectent pas cela, c’est leur problème, affirme Mason Rhodes.

Quelqu’un m’a dit que j’étais un peu trop proche de lui.

Laurie Chan, cliente

Je me suis excusée, ajoute Laurie Chan, d'un rire nerveux.

La circulation dans les allées est maintenant à sens unique dans certaines chaînes comme Giant Tiger, Save-On-Foods et Loblaws, afin d'éviter une trop grande proximité entre les clients.

Il y a des flèches, il faut les suivre pour remonter une allée et ensuite se rendre dans la prochaine, explique Jeannine Rozzi. Quand certains clients se rapprochent trop d’elle, elle fait un pas en arrière.

« De lourdes conséquences »

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, soutient que la plupart des gens respectent les consignes d'éloignement physique, mais certains y dérogent. Face à cela, un renforcement des mesures est envisageable.

Durant un point de presse lundi, Brian Pallister a indiqué qu’il n’excluait pas l’instauration de contraventions pour les personnes qui n’écoutent pas les consignes.

C’est problématique que les gens refusent de comprendre que leur conduite peut avoir de lourdes conséquences, a-t-il ajouté.

Avec les informations de Emily Brass

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !