•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1000 $ d’amende pour ne pas s’isoler en entrant en Nouvelle-Écosse

Trois voitures de la force policière municipale garées devant un édifice.

Le service policier d'Amherst a donné trois contraventions à des personnes qui, selon lui, n'ont pas respecté l'ordonnance de s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée en Nouvelle-Écosse.

Photo : amherst.ca

Radio-Canada

Trois personnes ont reçu une contravention parce qu’elles faisaient des emplettes dans un magasin, alors qu’elles devaient plutôt s’isoler.

Les faits sont survenus dans la région d’Amherst, en Nouvelle-Écosse, tout près de la frontière avec le Nouveau-Brunswick.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Le service policier d’Amherst explique dans un communiqué qu’il a donné ces contraventions, lundi, à des personnes qui ont contrevenu à une ordonnance promulguée en vertu de la Loi sur la protection de la santé.

Selon l'enquête policière, ces personnes n’ont pas respecté l’ordonnance de s’isoler à leur arrivée dans la province.

Cette ordonnance fait partie de l’état d’urgence décrété en Nouvelle-Écosse pour lutter contre la pandémie de la COVID-19. Les gens qui entrent dans la province doivent s’isoler pendant 14 jours. Ils ne peuvent donc pas fréquenter des édifices, ni emprunter des moyens de transport public, ni se trouver à un endroit où d’autres personnes sont présentes, à l’exception de leur propre domicile.

Les contraventions comprennent une amende de 1000 $ chacune.

Depuis le 3 avril, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Nouvelle-Écosse a porté des accusations conte 38 personnes relativement à des infractions à la Loi sur la protection de la santé et à la Loi de la gestion des urgences. Jusqu’à maintenant, la GRC a porté des accusations contre un total 54 personnes en lien avec l’état d’urgence actuel en Nouvelle-Écosse.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Coronavirus