•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entreprise 3M poursuivra ses exportations de masques N95 au Canada

Divers masques N95 dans une usine du fabricant 3M.

L'entreprise 3M produit des masques N95 essentiels aux travailleurs de la santé.

Photo : Reuters / Nicholas Pfosi

Radio-Canada

Le fabricant de masques N95 américain 3M s’est entendu avec la Maison-Blanche pour poursuivre ses exportations au Canada et en Amérique latine, et pour importer des millions de nouveaux masques aux États-Unis.

Dans un communiqué publié lundi soir, l'entreprise a indiqué s’être entendue avec l’administration du président Donald Trump pour assurer l’importation de 166 millions de masques médicaux au cours des trois prochains mois.

Nous partageons les mêmes objectifs de fournir ces masques plus que nécessaires aux Américains, a déclaré le président de 3M, Mike Roman.

Ces masques seront fabriqués en Chine, dans les usines de 3M.

Cette même entente autorisera l'entreprise à reprendre ses exportations vers le Canada et l’Amérique latine, qui avaient été interrompues à la suite d'une directive de Donald Trump, la semaine dernière. La classe politique canadienne s’était d’ailleurs insurgée contre cette décision du président américain.

Cette directive s'inscrivait alors dans ce qui semblait devenir une « guerre de masques », puisque de nombreux pays s'arrachaient au prix fort les fameux masques N95 essentiels aux travailleurs de la santé devant traiter des patients atteints de la COVID-19.

Les Américains avaient même acheté, en argent comptant, une cargaison de masques destinée à la France sur le tarmac d'un aéroport en Chine.

La saga avec 3M se termine donc bien, a déclaré le président américain, lundi, lors d'un point de presse. Selon M. Trump, l'entente a été conclue en vertu du « Defence Production Act », une loi généralement invoquée en temps de guerre.

3M s’engage également à doubler sa production de masques au cours de la prochaine année, et atteindre 2 milliards de masques N95 en 12 mois. Elle estime qu’elle pourra produire dès juin, aux États-Unis, près de 50 millions de masques par mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Économie