•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un avis de motion adopté à l'unanimité pour baisser le salaire des élus

Une vidéoconférence.

Le conseil de ville de Saguenay s'est déroulé par vidéoconférence alors que seule la mairesse de Saguenay, Josée Néron, se trouvait à l'hôtel de ville.

Photo : Capture d'écran

Les élus de Saguenay se montrent en faveur d'une baisse de leur salaire annuel de 5000 $ de façon rétroactive au 1er janvier 2020.

Après le rejet, par six conseillers, d’un avis de motion déposé à ce sujet lors de la séance du 2 mars, l’ensemble du conseil municipal n'a pas manifesté d'opposition à la proposition de la mairesse Josée Néron, formulée lundi soir.

La question de la modification du règlement sur le traitement des élus municipaux était le premier point qui figurait à l’ordre du jour de la séance mensuelle du conseil, tenue par vidéoconférence. L’avis de motion, déposé par la mairesse, représente une première étape vers l’adoption d’un règlement en bonne et due forme en juin.

La question du salaire des élus a fait couler beaucoup d’encre à Saguenay depuis 18 mois.

En 2018, les élus ont voté en faveur d’une hausse en raison du redécoupage électoral et de l’augmentation de leur charge de travail. De plus, des allocations de dépenses non imposables versées par Québec et Ottawa devaient devenir imposables.

Le provincial n’est finalement pas allé de l’avant avec la mesure et la mairesse Néron a cru qu’il serait juste et équitable de renoncer à une portion de la hausse.

Lors de la première assemblée publique de 2020, deux avis de motion ont été présentés pour proposer une diminution du salaire. Michel Potvin, qui préside le comité des finances, avait suggéré une réduction de 10 000 $. Le conseiller Simon-Olivier Côté avait pour sa part proposé une réduction de 5000 $.

En mars, la proposition d’une diminution de 5000 $ a été acceptée par dix élus, incluant la mairesse, mais rejetée par six. La plupart des six élus réfractaires (Kevin Armstrong, Marc Pettersen, Michel Thiffault, Jimmy Bouchard et Julie Dufour) ont finalement fait volte-face quelques jours plus tard.

Le salaire annuel des membres du conseil municipal est d’environ 52 000 $ par année. Certains conseillers touchent toutefois des primes en raison de fonctions qu’ils occupent au comité exécutif ou à la présidence d’arrondissements et de commissions.

Une première séance par vidéoconférence

La séance ordinaire de lundi était la première de l’histoire de la Ville à avoir eu lieu par vidéoconférence. La mairesse, le directeur général, Jean-François Boivin, et la greffière, Caroline Dion, étaient à l’hôtel de ville, mais tous les conseillers participaient aux délibérations à partir de leurs résidences.

L’assemblée était diffusée en direct sur le site Internet de Saguenay.

Les citoyens qui souhaitaient poser des questions devaient le faire par courriel avant 18 h. C’est la greffière, Caroline Dion, qui était responsable de les recueillir et de s’assurer qu’elles soient lues au terme de la séance. La période de question était limitée à 30 minutes, mais seulement deux citoyens y ont participé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale