•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les députés en support pour la Prestation canadienne d'urgence

Des gens font la file dans un bureau de Service Canada.

Un bureau de Service Canada.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

C'est lundi matin que débutait l'inscription à la Prestation canadienne d'urgence (PCU) pour les personnes qui ont dû arrêter de travailler pour des raisons liées à la COVID-19. Mais malgré tout, encore plusieurs inquiétudes demeurent dans la région.

La PCU s'adresse à ceux qui ne recevront pas de salaire pour au moins 14 jours consécutifs.

La prestation leur permettra de recevoir un montant de 2000 $, à raison de 500 $ par semaine pendant quatre semaines.

On a eu beaucoup, beaucoup de gens qui nous ont appelés dans la dernière semaine, dans les deux dernières semaines environ. Donc, c'est logique que les gens soient inquiets. Par contre, on est là justement pour les rassurer et les diriger surtout au bon endroit.

Alexis Brunelle-Duceppe, député de Lac-Saint-Jean
Alexis Brunelle-Duceppe en studio

Alexis Brunelle-Duceppe, député bloquiste dans Lac-Saint-Jean

Photo : Radio-Canada

L'inscription à cette aide se fait en fonction du mois de naissance pour ne pas surcharger le système.

Par exemple, les personnes nées en janvier, février et en mars pouvaient s'inscrire dès lundi. Mardi, ce seront celles nées en avril, mai et juin. Les autres mois se divisent dans les jours de la semaine restants.

Mais malgré l'annonce, il reste de nombreuses questions dans la région. La grande question, indique le député Brunelle-Duceppe, c'est l'admissibilité.

Est-ce que je vais pouvoir m'inscrire? Est-ce que je suis admissible? Est-ce que mon argent va vraiment rentrer, parce que là il y a des gens qui n'ont pas de revenus depuis le 15 mars. Ça commence à faire loin. Les gens qui vivent paie par paie, c'est intenable comme situation, a-t-il expliqué.

Son homologue conservateur dans Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, était aussi présent pour ses citoyens lundi.

Il y a de l'ajustement jour après jour. Il y a toujours quelque chose de nouveau, donc c'est de savoir comment on va le mettre en application. Là, les gens appellent et ils ne sont pas trop familiers. Mais les gens sont très résilients, ils sont très polis. On a de très bonnes discussions avec eux, ils comprennent le contexte, a-t-il résumé.

Richard Martel accorde une entrevue.

Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé lundi que les personnes travaillant moins de 10  heures par semaine pourront bientôt recevoir la prestation.

Lundi, en quelques heures seulement, déjà près de 642 000 Canadiens avaient déposé une demande.

Selon un reportage de Philippe L'Heureux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Coronavirus