•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transformer son entreprise pour aider les professionnels de la santé

Deux hommes devant un banc de travail.

Formothane a rapidement développé du matériel protectif pour les travailleurs de la santé.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada

Le ralentissement économique causé par la COVID-19 force des entreprises à innover rapidement. C'est le cas de l'entreprise nord-côtière Formothane qui fournit depuis peu des protections en plastique aux travailleurs de services essentiels ainsi qu'aux professionnels de la santé.

Formothane a dû se départir de plus de la moitié de ses employés en raison du ralentissement économique causé par la COVID-19.

D'abord atterré par cette décision, son directeur général en est rapidement venu à envisager une solution à l'impasse : tirer profit de l'expertise de son entreprise pour protéger la population.

Pascal Beaulieu, directeur général de Formothane, a donc appelé l'un de ses machinistes. Ensemble, ils ont élaboré un prototype.

Un homme dans un atelier.

Pascal Beaulieu, directeur général de Formothane.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

La semaine suivante, ils ont soumis leur produit au Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de la région. Immédiatement, la proposition a été accueillie avec enthousiasme.

D'ordinaire spécialisé dans la fabrication de pièces de plastique industrielles, Formothane produit maintenant, entre autres, des boîtiers en plastique pour protéger les professionnels de la santé ayant à soigner des patients atteints de la COVID-19.

J'ai eu la chance d'entrer en contact avec un anesthésiste de Baie-Comeau qui m'a [aidé à faire] certaines modifications pour mieux adapter à leurs besoins. On l'a fait dans la même journée, explique M. Beaulieu.

On est très très fier de ça. On essaie de publiciser notre produit afin de réussir à ramener mon monde au travail.

Pascal Beaulieu, directeur général, Formothane.

Imaginons que le patient est couché sur la civière, le médecin vient placer le boîtier au-dessus de la tête du patient qui couvre la tête et une partie des épaules. Si jamais il y a des éclaboussures ou des liquides corporels, le médecin et le personnel ne seront pas atteints parce que ça va être confiné à l'intérieur du boîtier, précise Pascal Beaulieu.

Un homme devant une boîte de plexiglas.

Pascal Beaulieu démontre l'utilisation possible d'un boîtier de protection.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Depuis, trois de ces boîtiers ont respectivement été acheminés aux hôpitaux de Sept-Îles et de Baie-Comeau. Deux autres boîtiers ont été envoyés à Kuujjuaq et les lignes ne dérougissent plus.

D'être sur ce projet-là, c'est valorisant. Je suis très fier parce que probablement ce qu'on fait ça va prévenir beaucoup de décès, se satisfait de son côté Bruno Harrison, homme à tout faire chez Formothane.

Un homme travail sur une boite de plexiglace.

La transformation de l'entreprise donne un nouveau sens au travail de Bruno Harrison.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

La société sœur de Formothane, Formothane Saguenay, débutera mercredi la production de visières destinées aux professionnels de la santé. L'entreprise, dont la capacité de production hebdomadaire est de 10 000 visières, espère également écouler ses produits au Québec.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Entrepreneuriat