•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaque au Walmart : Nacime Kouddar accusé de voies de fait graves et armées

Photo de profil Facebook de Nacime Kouddar

Nacime Kouddar aurait blessé grièvement un agent de sécurité d'un Walmart de Sherbrooke samedi en le renversant avec sa voiture

Photo : Facebook / Nacime Kouddar

Radio-Canada

Nacime Kouddar, le chauffard qui aurait blessé grièvement un agent de sécurité d'un Walmart de Sherbrooke samedi en le renversant avec sa voiture, a été formellement accusé de négligence criminelle causant des lésions et de voies de fait armées, lundi, au palais de justice de Sherbrooke.

L'homme de 25 ans fait aussi face à une accusation de délit de fuite et à une accusation de voies de fait graves.

La victime, Philippe Jean, un homme de 35 ans père de cinq enfants, est encore entre la vie et la mort, selon sa famille.

Selon les informations des policiers, ce dernier, qui agissait comme agent de sécurité, aurait refusé de laisser entrer Nacime Kouddar en compagnie de sa conjointe, spécifiant qu'une seule personne par véhicule pouvait avoir accès au commerce en raison de la pandémie de COVID-19. Frustré, Nacime Kouddar aurait alors pris son véhicule et serait entré en collision avec Philippe Jean.

L’avocate de Nacime Kouddar, Me Kim Dingman, n’exclut pas que de nouvelles accusations soient portées au dossier : C’est sûr que si finalement l’incident entraîne le décès de l’agent de sécurité, de nouvelles accusations pourraient être posées par le procureur de la Couronne. On pourrait parler de négligence causant la mort peut-être même d’homicide involontaire.

Selon l’avocate, la peine de son client, s’il est reconnu coupable des accusations actuelles, pourrait aller jusqu’à 14 ans de détention.

Nacime Kouddar reste détenu pour le moment. Son dossier a été reporté à mercredi pour fixer une date pour l'enquête sur remise en liberté.

La procureure aux poursuites criminelles, Me Gabrielle Cloutier, s'est par ailleurs opposée à la remise en liberté de Nacime Kouddar. Elle a également demandé qu’un interdit de communication avec la victime soit imposé.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.