•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trucs et produits efficaces contre le coronavirus

Illustration d'une bouteille de savon

Le savon demeure l'un des meilleurs alliés contre la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Érik Chouinard

La grande majorité des cas de COVID-19 sont transmis directement entre personnes par des fluides ou des gouttelettes produites lors de la respiration. Si ces dernières se déposent sur des surfaces, les virus contenus peuvent survivre pendant des périodes allant de quelques heures à quelques jours. Heureusement, il est facile de s’en débarrasser.

Le plus important, pour éviter la contamination, c’est de garder ses mains loin de son visage lorsque leur niveau de propreté est incertain et de les laver souvent. Ainsi, rien ne vaut un lavage d’au moins 20 secondes avec de l’eau et du savon, selon les indications des autorités de santé publique et de différents experts.

Produits ménagers à utiliser contre le coronavirus

Le coronavirus ne survit pas bien à l’extérieur du corps. Ainsi, avec le temps, toutes les particules virales finissent par disparaître. Les scientifiques ne sont toutefois pas encore certains de la durée d'infectiosité du coronavirus responsable de la COVID-19 sur les différentes surfaces.

Pour minimiser le risque, il pourrait être bon de prendre l'habitude de laver les surfaces les plus fréquemment touchées. Santé Canada dresse une liste (Nouvelle fenêtre) des produits désinfectants autres que le savon qui ont des applications assez générales et qui peuvent ainsi être utilisés contre le coronavirus.

Ingrédients actifs présents dans les produits nettoyants à utiliser contre le coronavirus

  • Savon
  • Alcool à 70 % minimum
  • Peroxyde d’hydrogène
  • Hypochlorite de sodium (dans l’eau de Javel et certaines lingettes désinfectantes)
  • Composés de chlorure d'ammonium et d’ammonium quaternaire (dans certains vaporisateurs et certaines lingettes)
  • Thymol
  • Dichloroisocyanurate de sodium

Source : Santé Canada

Ces composés sont souvent présents dans la majorité des produits domestiques courants. Toutefois, les nettoyants maison à base d’acides comme le vinaigre et le jus de citron sont déconseillés.

Le virologiste et directeur du Laboratoire de neuro-immunovirologie à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) Pierre Talbot pointe vers une étude faite sur un coronavirus causant un rhume. Celui-ci demeurait stable à des pH allant de 5 à 8. Cela signifie que les produits nettoyants basiques sont beaucoup plus susceptibles d’être efficaces, un pH étant considéré comme basique à partir de 7.

Pour désinfecter une surface, le Guide autosoins (Nouvelle fenêtre) publié par le gouvernement du Québec suggère de son côté une simple solution faite d'une part d’eau de javel pour neuf parts d’eau.

Que faut-il nettoyer ?

Si vous êtes très inquiet, vous n’avez qu’à laver les endroits les plus touchés dans la maison comme les poignées de porte et les robinets de salle de bain, indique François Desbiens, directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale en entrevue à l’émission Première heure.

Suivant cette recommandation, le lavage de certains objets qui sont souvent manipulés au cours de la journée à l’extérieur de la maison, comme les téléphones cellulaires et les clefs, peut aussi aider à minimiser le risque.

Illustration de téléphone, clefs, lunettes, bouteille ou tasse réutilisable, sac réutilisable et robinet.

Objets fréquemment touchés à surveiller : téléphone, clefs, lunettes, bouteille ou tasse réutilisable, sac réutilisable et robinet.

Photo : Radio-Canada

Comment décontaminer son auto

Des habitudes similaires peuvent aussi être prises pour les véhicules où plusieurs parties sont fréquemment touchées, parfois par plusieurs utilisateurs.

Selon la CAA, les produits contenant 70 % d’alcool sont efficaces, mais le plus simple et le plus sécuritaire pour vous et votre véhicule , c’est le savon à vaisselle. Il peut être appliqué avec une petite brosse douce, par exemple un pinceau à maquillage, et rincer à l’aide d’un linge humide.

L'association déconseille les produits contenant de l’eau de javel (hypochlorite de sodium) ou du peroxyde d’hydrogène puisqu'ils pourraient endommager et décolorer certains matériaux. En cas d’incertitude, le mieux, c’est de faire un essai sur une petite partie moins visible.

Illustrations d'un volant, d'une ceinture, d'un écran tactile, d'un pare-soleil ainsi qu'un levier de vitesse

Endroits possiblement contaminés à l’intérieur d’un véhicule : le volant, la ceinture, l'écran tactile, le pare-soleil ainsi que le levier de vitesse et autres commandes.

Photo : Radio-Canada

Que faire de ses vêtements?

Selon les autorités de la santé publique, il n’y a aucune directive particulière à suivre pour la lessive en ces temps de pandémie, même si une personne de votre foyer est malade.

Une attention supplémentaire peut tout de même être portée à certains articles de vêtements. Je pense que c’est de bonne guerre de recommander de laver plus souvent les petites choses comme les foulards qui sont plus proches de notre bouche et notre nez, remarque Cécile Tremblay, microbiologiste au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), en entrevue à l’émission C’est encore mieux l’après-midi.

Les détergents à lessive ordinaires suffisent à éliminer le coronavirus des vêtements. L’eau chaude ou l’eau froide ne changent pas grand-chose, c’est surtout le savon qui aide à nettoyer et à se débarrasser du virus, souligne la microbiologiste.

Le savon, le pire ennemi du coronavirus

À condition d’être en contact assez longtemps, le savon permet carrément de détruire les virus. C'est un virus enveloppé et son enveloppe faite de lipides est dégradée par le savon indique le virologiste Pierre Talbot.

Si l’accès à l’eau courante est impossible, un gel hydrologique d’une concentration d’au moins 70 % peut faire l’affaire en attendant. Les molécules d’alcool partagent certaines propriétés chimiques avec les molécules de savon, ce qui leur permet aussi de s’attaquer aux phospholipides à la surface du coronavirus.

Prévenir et guérir la COVID-19

Santé Canada indique qu’aucun produit n’a été encore approuvé pour prévenir, traiter ou guérir directement la COVID-19. Malgré ce qui circule sur les réseaux sociaux, les régimes « alcalins » et la vitamine C n’ont absolument aucun effet sur le virus ou la maladie.

Si on essaie de vous vendre un traitement sur Internet, ne croyez pas ça, ce n’est pas vrai. Tout ce qu’on fait présentement, c’est un traitement symptomatique pour faire baisser la fièvre et surveiller l’hydratation, mais il n’y a aucun antiviral, ajoute Cécile Tremblay.

Plusieurs recherches sont en cours pour trouver des moyens de combattre la maladie. Des essais cliniques de traitement ont lieu avec la colchicine au Québec.

Avec la collaboration d'Olivia Laperriere-Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !