•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Populaire, la plateforme panierbleu.ca!

Un homme tient un café dans ses mains et sourit à la caméra.

1170 commerces se sont déjà inscrits sur la plateforme web.

Photo : Capture d’écran - Panier bleu

Radio-Canada

Plus de 830 000 utilisateurs ont fréquenté la nouvelle plateforme panierbleu.ca depuis sa création dimanche.

L'objectif du gouvernement est entre autres de devenir moins dépendant des autres marchés pour s'approvisionner.

Bien que saluée, l'initiative ne va pas assez loin aux yeux de certains qui estiment, par exemple, que le gouvernement devrait prêcher par l'exemple en proposant des menus locaux dans les hôpitaux et les écoles.

Guillaume Mathieu, stratège de marque pour l'entreprise ILOT, qui met en valeur les commerces d'ici, croit que les entreprises ont aussi besoin que le gouvernement assouplisse certaines règles liées, par exemple, au commerce en ligne et à la livraison.

Oui, il y a des législations qui vont devoir être revues pour un vigneron par exemple, de faire livrer son vin, ça peut être particulièrement compliqué, explique-t-il. Donc, il y a différents groupes qui s’organisent présentement pour faire du lobbying et faire changer les différentes législations.

Je crois que le gouvernement devra aider avec différents programmes, des entreprises qui n’ont pas encore les moyens de se mettre un commerce en ligne en place.

Guillaume Mathieu, stratège de marque pour l'entreprise ILOT

Pour sa part, la propriétaire du commerce Les Fumées des Monts, de Saint-Alexis-des-Monts, espère que les grandes chaînes alimentaires vont collaborer en laissant plus de place aux produits locaux sur leurs tablettes.

J’espère qu’avec toute cette pandémie-là, ça va peut-être porter les grandes chaînes à réfléchir un petit peu à l’achat local, l’achat dans les petites entreprises comme chez nous et donner la chance à ces gens-là, insiste-t-il. C’est une chose que je souhaite et j’espère qu’il va y avoir une réflexion là-dessus dans le futur.

Avec les informations de Maude Montembeault. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus