•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister : veut-on des banques plus fortes ou des soins de santé plus forts?

Brian Pallister s'adresse aux médias le 20 janvier 2020.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.

Photo : La Presse canadienne / Mike Sudoma

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, réitère son invitation au gouvernement fédéral à agir comme intermédiaire pour les emprunts des provinces et à coordonner ce qu'il qualifie d'urgence économique nationale.

L’argent paie pour les soins de santé, alors parlons d’argent, a lancé d’emblée lundi Brian Pallister, dans son point de presse sur la COVID-19.

Le gouvernement fédéral a accès à des taux d'emprunt inférieurs qu’il peut répercuter à l’équipe canadienne, avance Brian Pallister. Cette suggestion du Manitoba viendrait en aide à toutes les provinces qui devront s’endetter pour répondre à la crise sanitaire.

La mise sur pied d’une réserve fédérale d’urgence serait, dit Brian Pallister, le premier concept du genre dans l’histoire du Canada.

Le premier ministre manitobain a fait cet appel au gouvernement fédéral le 26 mars dernier, et dit avoir reçu depuis l’appui de ses homologues des autres provinces.

« La pandémie a éteint l’économie »

Cette mesure pourrait permettre aux Manitobains d’économiser plus d'un milliard de dollars sur les dix prochaines années seulement, dit le premier ministre, ajoutant : Veut-on des banques plus fortes ou des soins de santé plus forts?

Cette année, le gouvernement manitobain s’attend à devoir emprunter jusqu’à 10 milliards de dollars. Si la province pouvait économiser 1,5 % de ces coûts, c’est 150 millions de dollars qui pourraient être redirigés vers le système de santé, indique Brian Pallister.

La pandémie de COVID-19 a éteint l’économie, lance le premier ministre manitobain. L’économie a toujours payé pour le système de santé canadien, mais plus aujourd’hui.

Durcissement des mesures de confinement?

Le premier ministre envisage d’adopter des mesures pour faire respecter la distanciation sociale dans la province. Il n'exclut pas l’instauration d’amendes à ceux qui n’écoutent pas les consignes.

Est-il par contre possible de partir en week-end en chalet dans la province ou en Ontario? La question est difficile, répond Brian Pallister.

Le premier ministre dit qu’il en discutera prochainement avec son homologue ontarien, Doug Ford, pour trouver une solution. En attendant, la province conseille de se concentrer sur le confinement à la maison, comme le recommande le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin.

Lundi, le Manitoba comptait un cas de plus de COVID-19, ce qui porte le total à 204 cas confirmés ou présumés dans la province.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !