•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Vue surplombant la ville de Yellowknife.

Le test de dépistage de la COVID-19 s’est avéré positif le 3 avril.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

Un 5e cas de COVID-19 a été enregistré aux Territoires du Nord-Ouest, a fait savoir dimanche soir le bureau de la médecin hygiéniste en chef du territoire par voie de communiqué.

Le cas serait associé à un récent déplacement en Amérique latine. Selon les autorités, cette personne se serait isolée à son domicile de Yellowknife avec des membres de son entourage dès son retour au pays, le 23 mars.

Les premiers symptômes se sont manifestés après huit jours, soit le 31 mars. La personne atteinte a ensuite effectué un test de dépistage de la COVID-19, qui s’est avéré positif trois jours plus tard.

Selon les autorités, la personne se rétablit actuellement chez elle. La personne et ses proches se sont immédiatement auto-isolés à leur domicile et se sont fait livrer de la nourriture, peut-on lire dans le communiqué. Dès l’apparition de leurs premiers symptômes, ils sont allés se faire tester en se protégeant avec l’équipement adéquat.

C’est un autre cas qui montre que tout a été fait adéquatement, affirment les autorités sanitaires.

Même s’il considère le risque de transmission comme étant faible, le bureau de la médecin hygiéniste en chef affirme être en train de déterminer si la personne a eu davantage de contacts.

Selon le communiqué, aucune personne n’a pour le moment mené à une propagation de la COVID-19 dans sa communauté. Toutes les personnes atteintes de la maladie avaient récemment voyagé.

Troisième cas à Yellowknife

Il s’agit du troisième cas répertorié à Yellowknife et du deuxième associé à un voyage à l’étranger.

Le premier cas, annoncé le 21 mars, était celui d'une personne qui arrivait de Colombie-Britannique et d'Alberta. Elle s’est isolée trois jours après son arrivée à Yellowknife lorsque de premiers symptômes se sont manifestés. Vendredi, les autorités sanitaires ont confirmé qu’elle était maintenant rétablie.

Le 1er avril, un deuxième cas a été confirmé dans le territoire. Il s’agissait aussi d’une personne qui arrivait de Colombie-Britannique. Elle s’est auto-isolée à Inuvik dès son arrivée et a présenté les premiers symptômes cinq jours plus tard.

Deux autres cas de personnes atteintes de la COVID-19 ont été confirmés jeudi soir. L’une d’entre elles n’avait pas respecté les consignes des autorités sanitaires en se rendant dans une petite collectivité, qui s’est plus tard avérée être Fort Resolution. Cette personne était arrivée dans le territoire le 22 mars et a été hospitalisée après l’apparition des premiers symptômes.

L’autre personne arrivait d’un voyage en Europe et s’est auto-isolée à son retour.

Avec les informations de CBC News

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Coronavirus