•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Europe maîtrise de plus en plus la pandémie

Le reportage de notre correspondante Marie-Eve Bédard

Photo : Getty Images / Loic Venance

Radio-Canada

L’Europe semble en voie de connaître un ralentissement marqué de la propagation de la COVID-19, et plusieurs pays envisagent même d’assouplir les règles de confinement décrétées depuis plusieurs semaines.

Avec 637 nouveaux morts liés à la COVID-19 en 24 heures, l’Espagne a suivi une courbe descendante pour la quatrième journée consécutive, a annoncé le ministère de la Santé.

L'Espagne avait recensé 932 morts vendredi, 809 samedi et 674 dimanche.

Nous observons que le taux de croissance de la pandémie ralentit dans la quasi-totalité des régions, a déclaré Maria José Sierra, directrice adjointe du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère espagnol de la Santé.

Un homme et une femme applaudissent depuis leur fenêtre.

Des personnes confinées chez elles applaudissent de leur balcon pour soutenir les travailleurs de la santé devant l'hôpital La Princesse à Madrid.

Photo : Reuters / Sergio Perez

Du côté de l’Italie, le nombre de cas confirmés en 24 heures est toujours en déclin, atteignant 3599, lundi, le bilan le plus bas depuis le 17 mars. Rome recense toutefois 636 nouveaux décès en une journée, soit un peu plus que la veille.

En Norvège, c’est le taux de contamination de la COVID-19 qui encourage les autorités publiques.

Selon le ministre de la Santé, Bent Hoeie, une personne atteinte n’en contamine plus que 0,7 autre en moyenne dans le pays. L'objectif du gouvernement était de limiter la propagation à une transmission.

Assouplissement du confinement

Ces signes encourageants mènent des États européens à envisager l’assouplissement de certaines mesures de confinement.

L’Autriche a mis sur pied un calendrier de plusieurs mois pour rouvrir certains services non essentiels, dont les petits commerces, dès le 14 avril.

Notre but est une remise en marche par étapes, a déclaré le chancelier Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse, appelant la population à conserver la plus grande discipline.

Même son de cloche du côté de l’Allemagne, où un calendrier similaire débutera dès le 19 avril, et en République tchèque, où certains commerces rouvriront dès jeudi.

Berlin et Vienne comptent s’appuyer sur les données de géolocalisation de leurs citoyens pour prévoir de futurs risques de propagation du coronavirus et tenter d’en avertir la population.

La Slovaquie, qui ne compte officiellement que 534 cas de contamination dont deux décès, ne montre pas de signes de relâchement et a plutôt banni les déplacements pendant les fêtes de Pâques.

Au cours de la prochaine fin de semaine, les citoyens ne pourront quitter leur maison que pour aller travailler, assister à l'enterrement d'un membre de leur famille, se rendre chez un médecin, faire une promenade dans la nature à proximité de leur domicile, ou aider un voisin, a dit le premier ministre Igor Matovic.

Cette mesure oblige les Slovaques à renoncer à leurs traditionnelles réunions familiales et excursions dans les montagnes pendant le week-end pascal, deux activités qui exigent des voyages à travers le pays.

Néanmoins, la situation en Europe n’est pas homogène, et la France a recensé 605 nouveaux décès en 24 heures. Dimanche, ce bilan s’élevait à 357 morts.

Nous ne sommes pas au bout de l'ascension épidémique. Les chiffres le démontrent, a dit le ministre de la Santé, Olivier Véran, alors que le pays est confiné depuis trois semaines. Nous devons continuer notre mobilisation de citoyens en restant chez nous.

Le bilan de l'épidémie de COVID-19 en France approche les 9000 morts, dont 6494 dans les hôpitaux et 2417 dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Avec les informations de Reuters, The Guardian, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International