•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de Canadiens pourront recevoir la Prestation canadienne d'urgence, dit Trudeau

Gros plan de Justin Trudeau en complet.

Justin Trudeau, lors de sa conférence de presse quotidienne devant Rideau Cottage, lundi.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Les Canadiens qui continuent de travailler, mais avec des heures réduites en raison des mesures visant à endiguer la progression du coronavirus, auront bientôt accès à la Prestation canadienne d'urgence (PCU), a assuré lundi Justin Trudeau.

Je sais que certaines personnes qui ont besoin de soutien ne sont pas encore admissibles à la PCU, a reconnu le premier ministre canadien lors de son point de presse quotidien à Rideau Cottage.

Si vos heures de travail ont été réduites, par exemple à 10 heures par semaine ou moins, on va bientôt annoncer comment vous pourrez toucher la Prestation canadienne d’urgence.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Jusqu'à nouvel ordre, gagner quelques dizaines de dollars suffit à disqualifier de l’aide fédérale de nombreux Canadiens, qui se retrouvent ainsi en difficulté financière.

M. Trudeau a aussi indiqué du même souffle que son gouvernement aura bientôt des nouvelles pour ceux qui gagnent moins d’argent en ce moment que s’ils touchaient la prestation.

La situation des travailleurs offrant des soins à domicile ou s'occupant de personnes âgées sera plus particulièrement considérée, a-t-il précisé.

Il y a aussi beaucoup d’étudiants au cégep ou à l’université, qui se demandent ce qu’ils vont faire cet été. C’est clair que vous avez aussi besoin d’aide et on travaille fort pour trouver des solutions, a également dit M. Trudeau.

Les entrepreneurs qui se sont versé des dividendes à partir de revenus de petites entreprises auront eux aussi droit à la Prestation canadienne d'urgence, s'ils respectent les autres conditions.

Le formulaire qui permet aux Canadiens de présenter une demande de PCU est accessible depuis lundi matin, et 450 000 personnes l'ont déjà rempli, a indiqué le premier ministre.

Équipements de protection individuelle : Champagne a parlé à Pompeo

M. Trudeau a par ailleurs refusé de commenter directement des affirmations du premier ministre ontarien, qui a indiqué lundi que des équipements de protection individuelle destinés à sa province n'ont pu franchir la frontière.

Conséquemment, l'Ontario ne dispose actuellement que d'un stock d'une semaine de ces équipements, essentiels pour les travailleurs de la santé de première ligne, a déclaré Doug Ford.

Depuis des semaines, nous avons reconnu qu'un certain nombre de cargaisons provenant de différents pays du monde ont été en retard, ou ne sont pas arrivées avec autant de produits que nous le souhaitions, a noté M. Trudeau.

C'est un problème qui perdure. Nous travaillons, particulièrement avec les États-Unis, pour nous assurer que les commandes passées par le Canada seront livrées. Nous nous attendons à ce qu’elles soient livrées.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a abordé cet enjeu avec son homologue américain Mike Pompeo lundi matin, a dit M. Trudeau, mais sans révéler le résultat de ces discussions.

Les deux pays ont parlé de leurs efforts pour juguler et atténuer [les impacts] de la COVID-19, de l'importance d'une chaîne d'approvisionnement internationale viable pour des fournitures médicales cruciales et de la coopération sur le rapatriement de citoyens des deux pays, a indiqué M. Pompeo sur Twitter.

Dans une déclaration officielle, M. Ford dit avoir demandé aux États-Unis, à l'instar du gouvernement fédéral, que le Canada soit exempté du décret présidentiel empêchant l'exportation d'équipements de protection individuelle.

Cette requête n'a été évoquée ni par MM. Trudeau et Champagne ni par M. Pompeo.

Un piéton a grimpé sur un rempart pour avoir la bonne distance avec un autre piéton.

À Montréal, un piéton a grimpé sur un rempart pour avoir la bonne distance avec un autre piéton sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Trudeau continuera à travailler de chez lui

Le premier ministre a également indiqué qu’il compte continuer à travailler encore un moment de sa résidence officielle de Rideau Cottage.

Il y a des chances que je doive rentrer au Parlement, aller au bureau à certains moments, dans les jours et les semaines à venir, mais en principe je vais continuer de travailler de la maison autant que possible, a-t-il dit.

Justin Trudeau a en outre confirmé que son gouvernement souhaite que le Parlement puisse dorénavant siéger de façon virtuelle, tel que l'a annoncé dimanche le leader du gouvernement aux Communes, Pablo Rodriguez.

Les travaux parlementaires sont actuellement suspendus, mais les députés doivent être rappelés pour débattre d’un projet de loi mettant en œuvre les subventions salariales annoncées.

Il y a bien des parlementaires à travers le pays qui se sont fait élire pour représenter leur communauté et qui ne peuvent pas venir au Parlement. […] C’est pour ça qu’on est en train de regarder de façon très sérieuse des façons de rassembler le Parlement de façon virtuelle.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Il demeure important que la démocratie fonctionne pleinement et il faut donner la chance à tous les députés de représenter leurs citoyens, pas seulement ceux qui sont à proximité a ajouté le premier ministre.

Justin Trudeau a réitéré dans son point de presse que les Canadiens devraient s'attendre à continuer de rester chez eux pendant encore bien des semaines, encore plusieurs mois en raison du coronavirus.

Plus de cas en Alberta qu'en Colombie-Britannique

On comptait lundi après-midi plus de 16 500 cas confirmés de la COVID-19 au pays et 339 morts liées à la maladie. Et 3434 personnes sont rétablies.

Les provinces les plus touchées sont le Québec et l’Ontario. Pour la première fois, l’Alberta (1250 cas) a surpassé la Colombie-Britannique (1203 cas) pour le nombre total de personnes infectées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique