•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Ontario permet aux premiers répondants de savoir si quelqu'un est infecté

Une ambulancière en banlieue de Toronto a contracté le coronavirus en transportant un accidenté de la route.

Un camion de pompiers près d'une route

Les premiers répondants ont accès aux renseignements personnels pour prendre les dispositions nécessaires pour se protéger.

Photo : James Morrison-Collalto/CBC

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a adopté un décret d'urgence qui permet aux policiers, pompiers et ambulanciers paramédicaux de savoir si une personne avec qui ils sont en contact est atteinte de la COVID-19.

La province assure que les renseignements seront uniquement donnés pour permettre aux premiers répondants de se protéger. Le nom, l'adresse, la date de naissance et le résultat du test pourront être communiqués.

Cette disposition s'appliquera seulement pendant que l'état d'urgence lié à la crise sanitaire est en vigueur.

Une ambulancière infectée

Une ambulancière de la région de Peel, en banlieue de Toronto, a contracté le coronavirus, après avoir transporté un accidenté de la route.

Heureusement, l'ambulancière se porte plutôt bien, indique le chef du service Peter Dundas.

Une ambulance bleue et blanche

Une ambulancière a été déclarée positive après avoir transporté un accidenté de la route.

Photo : CBC/David Donnelly

L'autre ambulancier présent n'a pas été infecté.

Les deux travailleurs sont en isolement à la maison.

Ces derniers portaient des gants, mais pas de masque et de visière, parce qu'il ne s'agissait pas d'un cas déjà identifié de COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Masque en tout temps

À la lumière de ces événements, le service ambulancier de la région de Peel dit avoir adopté il y a une semaine des « procédures supplémentaires » pour protéger ses membres.

Ainsi, les ambulanciers portent maintenant un masque et une protection pour les yeux en tout temps, en plus des gants.

Le service ambulancier n'a pas précisé la date et le lieu de l'accident de la route en question.

Aucun autre ambulancier ou patient n'a été infecté, assurent les autorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus