•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des précautions à prendre avec les animaux

Un chien et un chat

L'Association canadienne des médecins vétérinaires invite les personnes atteintes de la COVID-19 à la prudence autour de leurs animaux de compagnie.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Les Canadiens atteints de la COVID-19 ou qui se croient infectés sont invités à la prudence autour de leurs animaux de compagnie.

L'infection par le virus de la COVID-19 est désormais largement répandue dans la population humaine. Dans de rares circonstances, certains animaux ont été infectés par contact étroit avec des humains infectés, a indiqué l'Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) dans une déclaration sur son site web.

Cependant, rien n'indique que les animaux de compagnie jouent un rôle dans la transmission du nouveau coronavirus aux humains, souligne l'association, et la pandémie est plutôt liée aux transmissions entre les personnes.

Elle se rapporte toutefois par mesure préventive à la récente directive de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, recommandant aux personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui s'auto-isolent après un contact avec un cas confirmé d'adopter les mêmes précautions autour d'animaux.

Cela signifie d'éviter tout contact étroit avec les animaux de compagnie et le bétail et éviter de tousser ou d'éternuer dans leur direction, en plus de se laver les mains assidûment.

L'ACMV recommande aussi de limiter les contacts entre ses animaux et d'autres personnes – ou avec d'autres animaux hors de chez soi – et, si possible, de charger un autre membre de son ménage d'en prendre soin.

Les scientifiques tentent toujours de comprendre si et comment (la COVID-19) affecte les animaux. C'est un domaine qui continue d'être étudié, souligne l'ACMV, en citant l'Organisation mondiale de la santé animale.

Un virus de source animale

Les preuves semblent indiquer que le virus est de source animale, mentionne l'organisation sur son site web, et le séquençage génétique révèle que la COVID-19 est très proche d'autres coronavirus circulant dans des populations de chauves-souris du genre des rhinolophes.

On précise toutefois qu'il manque de preuves scientifiques pour déterminer la source du virus de manière définitive et pour expliquer l'origine de sa transmission vers l'humain.

Actuellement, rien ne permet de penser que les animaux infectés par l'homme jouent un rôle dans la propagation de la COVID-19, insiste-t-on.

Cependant, comme les animaux et les humains peuvent parfois partager des maladies (connues sous le nom de zoonoses), il est toujours recommandé aux personnes qui sont atteintes de la COVID-19 de limiter les contacts avec des animaux de compagnie et d'autres animaux tant que nous n'avons pas plus d'informations sur le virus.

On a appris dimanche qu'un tigre du zoo du Bronx, à New York, a été déclaré positif au nouveau coronavirus. La direction du zoo croit que ce tigre, de même que six autres tigres et lions ont tous été infectés par un employé qui ne présentait pas encore de symptômes.

L'ACMV encourage tout de même les personnes qui ne présentent pas de symptôme de la COVID-19 et qui ne sont pas en isolement volontaire à continuer passer du temps avec leurs animaux et à prendre des marches avec eux.

Les animaux peuvent contribuer à votre bonheur et à votre bien-être, particulièrement pendant une période stressante, a rappelé l'association.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Santé