•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Un centre de dépistage au volant s'installe au parc Central de Burnaby

Les travailleurs de la santé de Burnaby s'attendent à ce que le nombre de patients augmente.

Photo : Radio-Canada / CBC / Ben Nelms

Radio-Canada

Un nouveau centre de dépistage du coronavirus au volant s'est installé dans le parc Central de Burnaby afin de détecter des cas potentiels de COVID-19 chez les travailleurs de la santé ainsi que les personnes référées par un médecin de famille.

Le groupe de médecine familiale de Burnaby explique que ce site fait partie d’un plan stratégique mis en place par plusieurs partenaires de la ville afin de lutter contre la COVID-19.

Parmi ces partenaires se trouve la Ville de Burnaby, qui fournit l’emplacement, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Burnaby, qui sécurise le secteur, mais aussi le personnel infirmier qui se trouve au sein de la régie de la santé Fraser Health.

Une femme portant un masque de protection.

Plusieurs infirmiers et infirmières attendent l'arrivée des patients.

Photo : Radio-Canada / CBC / Rafferty Baker

Pour la présidente du conseil d'administration du groupe de médecine familiale de Burnaby, la Dre Lindsay McCaffrey, cet espace représente un environnement plus sûr pour examiner les personnes présentant des symptômes de COVID-19.

Selon elle, c’est aussi un moyen de ne pas gaspiller des équipements de protection, comme les masques et les gants, qui se font de plus en plus rares.

Nous ne sommes pas équipés pour nettoyer correctement les chambres après le départ des patients en ce moment, explique la Dre McCaffrey. Nous avions donc besoin d'un espace dédié au dépistage où les patients pourraient venir et où les médecins seraient bien installés et équipés, continue-t-elle.

Le processus du dépistage

Les candidats au dépistage doivent être recommandés par un médecin de famille. Les travailleurs de la santé qui présentent des symptômes de COVID-19 devront aussi être recommandés par un médecin de famille, tout comme ceux qui ont des symptômes modérés nécessitant une évaluation plus approfondie.

Il est également possible d’obtenir cette attestation après avoir répondu à un questionnaire sur le site burnabycoronavirus.com (Nouvelle fenêtre).

Une salle préfabriquée qui se trouve sur une place de stationnement.

Trois salles d'examen ont été installées dans le parc Central de Burnaby.

Photo : Radio-Canada / CBC / Ben Nelms

Cette installation située dans le parc Central de Burnaby est également destinée à fournir des soins primaires pour les patients qui se sont isolés en raison de possibles symptômes ou d’une exposition au COVID-19.

Une fois sur site, les patients sont évalués par un coordonnateur puis rencontrés par un assistant médical. Une infirmière peut ensuite procéder au test de dépistage du coronavirus.

Si une évaluation physique avec un médecin est requise, le patient devra ensuite se diriger vers l’une des trois salles d’examen préfabriquées.

Des infirmières en blouse en train de travailler.

Une pénurie d'équipement de protection individuelle a poussé les partenaires de soins primaires à acheminer les personnes présentant des symptômes de COVID-19 vers ce nouvel espace, à Burnaby.

Photo : Radio-Canada / CBC / Rafferty Baker

Une augmentation des tests à venir

Depuis l'ouverture du centre de dépistage, le 28 mars, l’espace n’a pas encore atteint sa pleine capacité, soutient la Dre McCaffrey, puisque seulement quelques dizaines de patients y sont examinés chaque jour.

Elle s’attend toutefois à une forte augmentation des visites dans les prochaines semaines.

Malheureusement, nous nous attendons à ce qu'il y ait une augmentation, mais nous avons de la place pour nous développer, si le besoin s'en fait sentir, soutient la Dre McCaffrey.

Avec les informations de Rafferty Baker et Cory Correia

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus