•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Association étudiante de l’Université de la Saskatchewan publie une lettre de demandes

Regan Ratt-Misponas pose pour la caméra.

Le président de l'Association étudiante de l'Université de la Saskatchewan Regan Ratt-Misponas veut s’assurer que des mesures sont prises pour donner aux étudiants « un certain soulagement. »

Photo : Radio-Canada / Eric Anderson

Radio-Canada

Dans une lettre adressée à l'Université de la Saskatchewan, l’Association étudiante de l’Université de la Saskatchewan demande des mesures pour protéger financièrement les étudiants pendant et après la crise sanitaire de la COVID-19.

Dans une lettre publiée samedi, l’association étudiante demande entre autres un gel des droits de scolarité pour 2020-2021 et la prolongation des dates limites pour les payer.

Le président de l’Association étudiante de l'Université de la Saskatchewan Regan Ratt-Misponas salue les mesures déjà mises en place par l’université, y compris l’évolution rapide des cours en ligne, mais veut voir plus de solutions à long terme.

Demande de l’association étudiante

  • Aucune augmentation des droits de scolarité pour l’année scolaire 2020-2021
  • Permettre aux étudiants de choisir l’option réussite/échec plutôt qu’une note traditionnelle
  • Rembourser les étudiants pour les retraits forcés de cours qu’ils auraient autrement pu terminer avant la fermeture de l’université
  • Prolonger les dates limites de paiement des droits de scolarité pour le printemps, l’été et l’automne afin de tenir compte des difficultés financières auxquelles les étudiants peuvent faire face en raison de la perte de possibilité d’emploi
  • Renoncer aux frais de retard sur les paiements des droits de scolarité pour le printemps, l’été et l’automne

Regan Ratt-Misponas explique que ces demandes sont basées sur ce qui se fait dans d’autres universités au Canada.

Le président de l’association étudiante a eu des discussions avec l’administration de l’université où on lui a dit que  les frais de retard pour le paiement des droits de scolarité seront annulés en mars et avril. 

Regan Ratt-Misponas en veut plus. « Beaucoup de dettes pourraient être contractées à cause de cela et nous voulons nous assurer que les étudiants sont pris en compte dans l’aide et la reprise », dit-il.

Il rappelle que de nombreux étudiants ont vu leurs perspectives d’emplois considérablement réduites et que bon nombre d’entre eux ont très peu ou pas de source de revenu à l’heure actuelle.

CBC/Radio-Canada a demandé à l'Université de la Saskatchewan de réagir à la lettre de l’association étudiante, mais un porte-parole n’était pas disponible.

Avec les informations d'Ashleigh Mattern

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Éducation