•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon fournit des cellulaires aux femmes vulnérables

Une femme se sert de son téléphone intelligent dans la rue, le soir.

Les cellulaires ciblent les femmes exposées à la violence.

Photo : getty images/istockphoto / oatawa

Radio-Canada

Le gouvernement du Yukon fournira 325 téléphones cellulaires avec messagerie vocale et un accès au web à des femmes vulnérables exposées à la violence.

Il veut les aider à obtenir de l'aide si elles vivent notamment avec une personne agressive dans un espace restreint, en raison des mesures de distance physique et de confinement provoquées par la COVID-19, dit un communiqué du gouvernement.

Les téléphones faciliteront le contact avec des amis, de la famille ou des services de counseling.

« Il est plus facile pour les agresseurs et les prédateurs de profiter de personnes qui vivent dans des situations vulnérables ou précaires », souligne Aja Mason, la directrice du Conseil de la condition de la femme dont l’organisme est associé à cette initiative.

Sans oublier, dit-elle, que les refuges pour femmes s’attendent à avoir moins de personnel.

Les téléphones seront distribués au cours des quatre prochains mois. Les refuges pour femmes et les centres de santé de Premières Nations aideront le Conseil de la condition de la femme à les donner. Les femmes qui les recevront ne seront pas obligées de les rendre.

D’après le communiqué du gouvernement, les taux de violence contre les femmes au Yukon sont trois fois supérieurs à la moyenne nationale. Les femmes constituent la majorité de violences physiques et une sur trois est victime de violences physiques ou sexuelles dans sa vie.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !