•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau appelle les travailleurs spécialisés sans emploi en renfort

Le premier ministre Justin Trudeau lors de son plus récent point de presse sur la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Pour ceux qui voudraient venir en aide aux efforts pour lutter contre la COVID-19 au pays, le premier ministre Justin Trudeau a lancé ce message dimanche : « Si vous pouvez aider, inscrivez-vous! »

C’est que Santé Canada est en train de mettre en place une liste nationale pour des travailleurs spécialisés qui souhaiteraient offrir de leur temps pour venir en aide aux travailleurs de la santé, a annoncé le premier ministre lors de son point de presse quotidien sur la propagation de la COVID-19 au pays.

Cela pourrait inclure retracer des gens ayant été en contact avec personnes infectées ou encore faire de la collecte de données. Toutes les informations sont disponibles sur le site canada.ca/coronavirus (Nouvelle fenêtre).

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 24 avril, mais selon le premier ministre, la meilleure chose à faire pour lutter contre le coronavirus reste toutefois de respecter les conseils d’hygiène et de distanciation sociale.

Justin Trudeau a aussi proposé aux citoyens qui se retrouvent sans emploi de se tourner vers les secteurs de l’agriculture et des pêches. Dans les derniers jours,plusieurs agriculteurs d’un peu partout au pays se disaient notamment inquiets devant l’impossibilité pour certains travailleurs temporaires étrangers de venir travailler au pays.

On comprend que les producteurs agricoles ont besoin de travailleurs étrangers temporaires et on veut s’assurer de recevoir ces travailleurs. Ils vont passer une quarantaine de deux semaines avant de travailler. En même temps, on voit que beaucoup de Canadiens sont sans travail. Ce pourrait être une option pour les agriculteurs, a dit le premier ministre.

Il a aussi fait référence aux étudiants qui vont se chercher un emploi pour l’été. Sur ce point, le gouvernement espère effectuer des changements au programme d’emploi d’été pour offrir un soutien direct pour les étudiants.

Les détails seront annoncés plus tard cette semaine.

Le système informatique tiendra le coup

Le premier ministre Justin Trudeau est également revenu sur la Prestation canadienne d’urgence (PCU), dont les inscriptions nationales en ligne commencent lundi.

Questionné par notre correspondant parlementaire Christian Noël, le premier ministre a avoué qu’il cherchait des solutions pour s’assurer que les travailleurs essentiels qui ne gagnent pas au moins 2000 $ par mois restent au travail plutôt que d’aller à la maison et de demander la PCU.

Nous avons dû prendre des mesures sans précédent pour aider ces millions de Canadiens sans revenu. On a besoin que les gens puissent rester à la maison, à moins que ce ne soit vraiment nécessaire. On reconnait que dans certaines industries, certains travailleurs se demandent [si ça vaut la peine de continuer à travailler]. C’est pourquoi on regarde des solutions pour aider [ces travailleurs essentiels] et pour s’assurer qu’ils restent au travail, a-t-il répondu.

Il a aussi voulu rassurer les Canadiens qui se questionnent sur l’efficacité du système informatique mis en place pour accueillir les demandes de la PCU. Le système tiendra le coup, a lancé Justin Trudeau.

Par contre, pour s’assurer que le système ne soit pas trop embourbé, le gouvernement demande à ce que les inscriptions se fassent de manière décalée. Ainsi, les personnes souhaitant s’inscrire au programme doivent le faire selon leur mois de naissance.

Le 6 avril sera réservé aux personnes nées en janvier, février et mars. Le 7 avril, ce sera au tour de celles nées en avril, mai et juin. Le 8 avril, les Canadiens nés en juillet, août ou septembre pourront s'y inscrire. Le 9 avril, ce sont ceux nés en octobre, novembre et décembre qui y auront accès. Puis, du 10 au 12 avril, les personnes n’ayant pas fait une demande à la journée convenue pourront s’inscrire.

Le gouvernement recommande de choisir, si possible, les dépôts directs qui garantiront un versement en trois à cinq jours. Un chèque par la poste pourra arriver en 10 jours ou moins, assure-t-il.

Masques N95 en route

Au sujet des masques N95 et de l'intention du président américain de cesser d'en envoyer au Canada pour garder l’entière production aux États-Unis, le premier ministre Trudeau a réaffirmé que des discussions sont en cours pour régler le problème.

On doit obtenir les équipements nécessaires. Il y a un manque sur la planète, mais on continue. On a augmenté la production et on essaie de produire localement tous nos besoins. La discussion avec les autorités américaines se poursuit, a précisé le premier ministre.

Dans son point de presse de samedi, le premier ministre Justin Trudeau avait par ailleurs annoncé l’arrivée « dans les prochaines 48 heures » de millions de masques de protection en provenance de Chine. Il a confirmé dimanche que la commande était toujours en route et qu'il y avait un mélange de masques réguliers et de type N95 dans cet envoi.

Puis, quelques heures après le point de presse, la ministre du Développement international, Karina Gould, a annoncé un financement de près de 160 millions de dollars pour soutenir les efforts mondiaux contre la COVID-19. Ce montant inclut les 50 millions promis par le premier ministre Trudeau en mars dernier.

Nous reconnaissons la nécessité d’investir dans la recherche d’un vaccin tout en soutenant les pays en développement et en aidant les populations les plus vulnérables au fur et à mesure que la crise évolue dans le monde entier, a expliqué par voie de communiqué le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique