•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : un contrôle routier filtre les automobilistes près de Fort Resolution

Un homme qui porte un masque chirurgical est debout dans sa camionnette lors d'un contrôle routier le long d'une route enneigée.

Un contrôle routier près de Fort Resolution espère ralentir la propagation du coronavirus.

Photo : Première Nation Deninu K'ue/Facebook

Radio-Canada

Un contrôle routier a été installé près de Fort Resolution, dans les Territoires du Nord-Ouest, depuis vendredi pour filtrer les déplacements des automobilistes.

La mesure fait suite à un message sur Facebook du chef Louis Balsillie, de la Première Nation Deninu K'ue, qui fait entendre que le dernier cas confirmé de la COVID-19 dévoilé par le gouvernement jeudi se trouve à Fort Resolution. « Nous allons tout faire pour freiner [la maladie] dans la communauté », a-t-il déclaré.

Vers 8 h samedi, 47 véhicules avaient déjà été contrôlés sur l'autoroute 6, la seule menant à Fort Resolution. Selon le chef Balsillie, la plupart des automobilistes venaient d’acheter des provisions à Hay River et revenaient à la maison.

Il précise que chaque automobiliste se voit expliquer qu’il ne peut entrer dans le hameau à moins d’être un habitant qui revient de faire ses courses, d'acheter de l’essence ou qui vient y effectuer des travaux.

« Sinon, vous n’avez pas besoin d’être ici », dit le chef.

D'après lui, la Première Nation n'a pas le droit d'interdire au public d’aller à Fort Resolution et que cela lui a été confirmé par le ministère des Affaires municipales et communautaires. Elle peut simplement décourager les gens de venir.

Samedi, le gouvernement territorial a réitéré qu’il refuse de nommer les petites collectivités qui ont un cas de la COVID-19 afin de protéger la vie privée des patients.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !