•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins se plaignent d'appels de Tyler Shandro sur leur téléphone personnel

Tyler Shandro, le ministre albertain de la Santé.

Tyler Shandro a admis avoir utilisé des données confidentielles de Service de Santé Alberta pour joindre des médecins réfractaires à ses politiques.

Photo :  CBC / Dave Bajer

Le ministre albertain de la Santé est de nouveau l'objet de critiques, étant cette fois accusé d’avoir utilisé des informations confidentielles pour traquer des médecins albertains opposés à ses politiques. Plusieurs se sont plaints d’avoir reçu des appels de Tyler Shandro sur leur numéro personnel.

Allô, qui est-ce?, demanda le Dr John Julyan-Gudgeon, après avoir décroché à un appel aux alentours de 21 h, un soir du mois de février.

C’est Tyler Shandro, lui répondit l’interlocuteur dont il pensait bien avoir reconnu la voix, mais dont il ne pensait pas recevoir d'appel sur sa ligne personnelle, en dehors de ses heures de travail.

Traqué

La veille, le 26 février, John Julyan-Gudgeon avait tenté d’interpeller le ministre de la Santé lors de l’annonce d’un financement de la province pour l’agrandissement et la modernisation de l’hôpital de Red Deer.

Il souhaitait lui parler des compressions du gouvernement conservateur en santé, qu'il n'approuve pas. Cette tentative de communication s’est soldée par un échange tendu, s’entendent à dire le Dr John Julyan-Gudgeon et le bureau du ministre de la Santé.

C’est à la suite de cette rencontre que Tyler Shandro a demandé à Services de Santé Alberta de lui communiquer le numéro dudit médecin.

Bien que la conversation téléphonique entre les deux hommes ait été neutre, admet Dr Julyan-Gudgeon et que le ministre se soit montré à l’écoute de ses préoccupations, ce dernier ne comprend pas comment Tyler Shandro a pu obtenir son numéro personnel de la sorte, puisqu’il s’agit d’une information confidentielle à son dossier.

J’étais choqué, inquiet et me suis senti, quelque part, intimidé

John Julyan-Gudgeon.

Le même soir, une autre médecin préférant garder l’anonymat a, quant à elle, eu la surprise de trouver un message du ministre de la Santé dans sa boîte vocale.

Elle avait, elle aussi, assisté au même rassemble à Red Deer, mais n’avait pas parlé au ministre ni communiqué son numéro personnel.

En le rappelant, elle s’est sentie à son tour intimidée.

Le ministre de la Santé me traque.

Une médecin albertaine ayant reçu un appel du ministre de la Santé

Aveu

Le ministère de la Santé a reconnu que Tyler Shandro avait passé ces deux appels. Il indique, à sa défense, que le ministre ne savait pas que ces numéros avaient été obtenus de façon irrégulière.

Le ministre n’aurait pas demandé un numéro privé ou non répertorié, a répondu le bureau de M. Shandro en spécifiant que ce dernier cherchait juste à s’entretenir avec les deux médecins.

Une représente des affaires publiques de Services de Santé Alberta a également confirmé avoir retracé les numéros personnels des deux praticiens après que Tyler Shandro en ait fait la demande.

Avec le recul, j’aurais dû obtenir d’abord leur consentement avant de divulguer ces informations, a admis Collen Turner qui avait assumé que leur consentement était implicite.

Services de Santé Alberta a signalé l’incident à l’association des médecins de l’Alberta. L’agence garantit que cela ne se reproduira plus.

Les informations personnelles sont des données sacro-saintes, insiste la présidente du Conseil du Canada de l’Accès et la vie privée, Sharon Polsky.

Elle rappelle que, sans consentement, l’utilisation d’informations personnelles à d’autres fins que celles pour lesquelles elles ont été collectées relève d’une violation de la loi.

On peut penser à un acte complètement innocent, mais [...] l'apparence d'un acte frauduleux est bien réelle, constate Mme Polsky.

Le Dr Julyan-Gudgeon a déposé une plainte formelle cette semaine au commissaire à la protection de la vie privée pour dénoncer la pratique dont il a été victime.

Avec les informations d'Elise von Scheel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale