•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les menaces doivent cesser, implore un pharmacien de Richmond

Une pharmacienne s'adresse à une cliente au comptoir.

Un pharmacien de Richmond dénonce le manque de civisme de ses clients.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les insultes, les menaces et les gestes déplacés se multiplient dans les pharmacies depuis la mise en place de mesures pour limiter la propagation de la COVID-19.

Un pharmacien de Richmond dénonce le comportement de certains clients qui constituent un danger pour ses employés.

Appel au civisme

Certains clients refusent de se désinfecter les mains à l'entrée de la pharmacie, d'autres ne respectent pas l'isolement volontaire lorsqu'ils reviennent de voyage.

Le pharmacien Philippe Leng affirme qu'une personne s'est même présentée à la succursale alors qu'elle avait des symptômes de la COVID-19 et qu'elle attendait le résultat de son test de dépistage.

On a un ziplock dans lequel les gens doivent glisser leur prescription, mais certains étaient choqués et lançaient ça à nos techniciennes.

Philippe Leng, pharmacien

Dans certains cas, les insultes, les cris et les menaces sont tels que Philippe Leng affirme avoir dû composer le 911 à au moins à deux reprises.

Les policiers ont renforcé leur patrouille dans le secteur et viennent même faire de la sensibilisation à l'intérieur du commerce

Une minorité qui dérange

Il estime qu'environ 5 % de sa clientèle pose problème chaque jour. Ce petit nombre demande beaucoup plus d'énergie aux employés, ajoute-t-il.

Certains sont juste désagréables et c'est suffisant pour mettre une pression sur le personnel et il faut pas oublier qu'eux aussi ont une crainte par rapport au COVID, ajoute le directeur des ressources humaines de la pharmacie, Pierre Piché.

Le pharmacien demande à la population de favoriser le renouvellement en ligne de leurs prescriptions. Il affirme d'ailleurs avoir mis un autre véhicule en fonction pour augmenter les livraisons à domicile.

Avec les informations de Marion Bérubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus