•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : la situation sous contrôle en Beauce

Un panneau signale une route barrée en avant-plan. À l'arrière-plan, la rivière Chaudière gonflée par la crue.

La crue a inondé une partie du centre-ville de Beauceville, menant à la fermeture de plusieurs routes.

Photo : Radio-Canada / Félix Morrissette-Beaulieu

Les eaux de la rivière Chaudière n’ont pas causé trop de dégâts, samedi, en Beauce. Malgré quelques évacuations et une quarantaine de résidences inondées à Beauceville, la situation demeurait sous contrôle en après-midi.

C’est un embâcle qui a cédé vers 3 h du matin qui a mené aux inondations dans la nuit de vendredi à samedi. L'amas de glace flottante a cédé à Notre-Dame-des-Pins avant de se reformer à Beauceville.

Le maire de la municipalité, François Veilleux, s’est toutefois fait rassurant dès le début de la journée, samedi, expliquant que les résidents touchés s’y préparaient depuis quelques semaines.

Seulement trois personnes ont dû être évacuées et elles se sont elles-mêmes relogées chez des proches. Les autorités publiques assurant tout de même un suivi plus étroit en cette période de crise sanitaire.

Soulagement

Sous surveillance toute la journée, l’embâcle formé à Beauceville n’avait toujours pas cédé en fin d’après-midi et les eaux de la rivière Chaudière continuaient de se retirer, réduisant pour le moment les risques d’inondation.

Sur le qui-vive durant une bonne partie de la journée, le maire de Sainte-Marie, située plus au nord, pouvait souffler un peu, vers 15 h.

Le risque d’inondation qu’on a eu vendredi soir et cette nuit diminue graduellement. Le niveau de l’eau descend d'un pouce à l’heure, expliquait Gaétan Vachon, ajoutant que les glaces s'étaient retirées à Vallée-Jonction et Scott, une bonne nouvelle pour la suite des choses.

Une maison inondée et une pelle mécanique pour évacuer des résidents à Saint-Georges, en Beauce

Des pompiers ont évacué une vingtaine de résidents en raison d'inondations à Saint-Georges, en Beauce

Photo : Beauce TV

Éviter les rassemblements, répète Québec

Dressant un court bilan de la situation des inondations au Québec, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a profité du point de presse quotidien du gouvernement Legault, samedi, pour rappeler à la population des secteurs touchés par les inondations de continuer à respecter les directives de la Santé publique.

Dans les inondations comme dans tout le reste, il faut éviter de se rassembler par curiosité pour aller voir les cours d’eau qui seraient sous surveillance ou aller voir ce qui se passe s’il y a des inondations. Donc, évitez de vous masser dans ce type d’incident par curiosité.

Des patrouilleurs et des employés de la sécurité civile mènent la garde pour disperser les attroupements le long de la rivière Chaudière.

Une pelle amphibie sur la rivière Beaurivage

La Ville de Lévis a pour sa part profité de la journée de samedi pour déployer une pelle amphibie sur la rivière Beaurivage, dans le secteur Saint-Étienne. Une opération qui avait pour but de briser le couvert de glace et réduire les risques d’embâcles et d’inondations en période de crues printanières.

Nos experts nous recommandaient de procéder au bris du couvert de glace dès ce week-end parce que le niveau d’eau était favorable à l'utilisation de la pelle amphibie, a expliqué le directeur adjoint à la direction du Service de la sécurité, Richard Amnotte, précisant qu’il n’y a pas pour le moment de risques d’inondation importants.

Avec les informations de Félix Morrissette-Beaulieu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Incidents et catastrophes naturelles