•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les déplacements non essentiels interdits à Rouyn-Noranda

Un barrage de la SQ pour contrôler les accès à Rouyn-Noranda.

Un barrage de la SQ pour contrôler les accès à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Radio-Canada

La vice-première ministre Geneviève Guilbaut annonce que les entrées et sorties seront maintenant contrôlées à la Ville de Rouyn-Noranda. Tout déplacement non essentiel dans cette municipalité de l'Abitibi-Témiscamingue est interdit à compter de 16 heures aujourd'hui.

Des policiers vont maintenant contrôler les allées et venues de toutes personnes aux entrées et sorties de cette municipalité a affirmé Geneviève Guilbeault

Jeudi dernier, la Santé publique affirmait que cette option n'était pourtant pas nécessaire pour le moment.

La décision de fermer ou non une ville nécessite qu’il y ait une urgence sanitaire et comment on définit une chose comme ça, c’est lorsqu’on voit que les consignes en place ne fonctionnent pas affirmait jeudi la médecin-conseil en santé publique, Dre Omola Sobanjo.

Les informations que j’ai en ce moment ne me permettent pas de conclure qu’il y a une transmission communautaire soutenue. Si on est capable de continuer à avoir une collaboration de la population, on n’aura pas besoin de fermer la ville ajoutait à ce moment Dre Sobanjo.

Cette décision survient au moment où l'Abitibi-Témiscamingue connait sa hausse la plus importante de cas de COVID-19 en une journée.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue et la Ville de Rouyn-Noranda tiendront un point de presse samedi à 15 h.

La table des préfets soutient Rouyn-Noranda

La présidente de la table des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue Claire Bolduc salue la décision annoncée par Québec aujourd'hui d'interdire les déplacements non essentiels à Rouyn-Noranda.

Claire Bolduc affirme que la décision, prise à la demande de la mairesse de Rouyn-Noranda Diane Dallaire, est appuyée par l'ensemble des préfets de la région.

Cette décision arrive au bon moment pour assurer tout le monde et pour que l’on continue d'avoir des mesures de confinement et de contrôle efficaces. Ce qu'on voit dans la région c'est que malgré les cas recensés, on en a encore que quelque cas identifié et c'est ce qu'on souhaite, il y a peu de décès associés à la maladie et c'est ce qui est visé par le directeur national de la santé publique et c'est ce qu'on souhaite, affirme la préfète du Témiscamingue.

Claire Bolduc croit que les mesures pour contrôler la propagation du coronavirus ne donneront pas de résultats sans l'adhésion des citoyens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Coronavirus