•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Scott Moe juge la décision de Trump de cesser d’exporter des masques N95 « téméraire »

Scott Moe pendant l'un des point de presse quotidien de la province sur la COVID-19.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe croit que l’ordre donné par le président des États-Unis à une entreprise américaine d’arrêter d’expédier des masques protecteurs au Canada n’est « rien de moins qu’une trahison ».

Scott Moe a qualifié la décision du pays de l’oncle Sam « d’imprudente » et qu’elle rend encore plus important et urgent la nécessité d’avoir une discussion sur les fournitures de protection au Canada.

En conférence de presse vendredi, Scott Moe a mentionné qu’en cette période de pandémie, « il est encore plus important que nos nations renforcent notre détermination à travailler ensemble pour combattre cet ennemi invisible ».

 Selon le premier ministre, le Canada devrait envisager sérieusement de fabriquer ses propres fournitures, car d’autres pays pourraient aussi essayer de garder l’équipement médical pour leurs propres citoyens.

Il a d’ailleurs récemment participé à un appel avec d’autres premiers ministres , le premier ministre du Canada Justin Trudeau ainsi que la vice-première ministre Chrystia Freeland pour parler de la réponse du pays à l’épidémie.

L’accès à l’équipement de protection individuelle à été discuté lors de cette discussion téléphonique, affirme Scott Moe qui précise que la possibilité que le gouvernement fédéral achète les masques, les gants et autres fournitures pour ensuite les partager là où les besoins sont a été envisagée.

La Saskatchewan a annoncé 14 nouveaux cas de COVID-19 vendredi pour un total de 220 depuis le début de la pandémie.

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, le Dr Saqib Shahab a indiqué que le montant  d’équipement de protection de la province est adéquat bien qu’il ait souligné que les masques faciaux devraient être conservés pour les travailleurs de la santé.

Avec les informations de La Presse canadienne

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !