•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

29 nouveaux cas de coronavirus pour un total de 236 en Nouvelle-Écosse

Une femme portant un masque sur le visage.

Photo : Associated Press / Jens Meyer

Radio-Canada

Avec l’annonce samedi de 29 nouveaux cas d’infection de coronavirus, la Nouvelle-Écosse compte 236 cas confirmés depuis le début de la pandémie.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Quatre personnes sont toujours hospitalisées.

On compte maintenant 50 personnes rétablies après avoir contracté la maladie, indique samedi la province. La veille, les autorités de santé publique ne pouvaient confirmer que 21 guérisons.

Les cas de COVID-19 par région

Des cas ont été répertoriés dans toutes les régions de la province. La zone centrale, où se trouve notamment la capitale, Halifax, est celle qui compte le plus de cas confirmés, avec 154. On a recensé 35 cas dans l'ouest de la Nouvelle-Écosse, 24 dans le nord de la péninsule de Nouvelle-Écosse, et 23 au Cap-Breton.

Carte de la Nouvelle-Écosse avec le nombre de cas pour quatre zones.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nombre total de résultats positifs par secteur de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse, samedi 4 avril 2020.

Photo : NovaScotia.ca / NordNordWest (CC BY-SA 3.0)

Des 29 nouveaux cas annoncés vendredi, 24 sont de la région centrale, deux sont dans l’ouest, deux dans le nord et un dans l’est de la province, c’est-à-dire la région du Cap-Breton.

Le secteur où se trouvent les personnes atteintes est déterminé par le lieu où l'échantillon a été prélevé aux fins d'analyse, et non par le lieu de résidence du patient, précise la province.

L’âge des Néo-Écossais qui ont contracté la COVID-19 va de moins de 10 ans à plus de 80 ans.

Environ 51 % des personnes atteintes sont des femmes et 49 % des hommes.

Tests de dépistage : la capacité d’analyse va augmenter

La Nouvelle-Écosse a maintenant effectué 9200 tests de dépistage au total, dont 8964 ont été négatifs et 236 positifs.

Robert Strang parle devant un écran géant.

Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 3 avril 2020 à Halifax.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

Le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, annonçait ces derniers jours que la stratégie de la province était de tester encore davantage, pour dépister tous les cas de transmission du virus dans la communauté. Un seul cas de transmission communautaire est confirmé en Nouvelle-Écosse, mais les responsables de santé publique s’attendent à en voir davantage.

La province a annoncé que le laboratoire de microbiologie du Centre des sciences de la santé Queen Elizabeth II (QEII), à Halifax, qui a déjà plus que triplé sa capacité d'analyse en une semaine, effectuera ces analyses 24 heures par jour, sept jours par semaine à compter de lundi.

Vendredi, quelque 800 tests de dépistage avaient été effectués à Halifax.

Le bilan du coronavirus en Atlantique

En date du samedi 4 avril, les quatre provinces de l'Atlantique recensent 559 cas de COVID-19, soit 40 de plus que vendredi.

Il y en a 236 (+29) en Nouvelle-Écosse, 203 (+8) à Terre-Neuve-et-Labrador, 98 (+3) au Nouveau-Brunswick et 22 (inchangé) à l'Île-du-Prince-Édouard.

Il s’agit d’une hausse de 7,7 % par rapport aux chiffres signalés par les quatre provinces vendredi.

En Atlantique, 19 personnes sont hospitalisées : 4 au Nouveau-Brunswick, 4 en Nouvelle-Écosse et 11 à Terre-Neuve-et-Labrador. Aucun cas n’a nécessité une hospitalisation jusqu’à présent à l’Île-du-Prince-Édouard.

Dans les quatre provinces, 102 personnes qui ont contracté la maladie sont guéries, soit 50 en Nouvelle-Écosse, 28 au Nouveau-Brunswick, 18 à Terre-Neuve-et-Labrador et 6 à l’Île-du-Prince-Édouard.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouvelle-Écosse

Santé publique