•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation du nombre de vols suspendus à l’aéroport de Charlottetown

Vue extérieur de la porte des départs à l'aéroport de Charlottetown.

Vue extérieur de la porte des départs à l'aéroport de Charlottetown. (Archive).

Photo : Julien Lecacheur

Radio-Canada

Plusieurs suspensions de vols à destination et en provenance de l’Île-du-Prince-Édouard ont été annoncées vendredi, alors que l’industrie du transport aérien au Canada est confrontée aux répercussions de la COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Dès lundi prochain, la compagnie aérienne Air Canada va suspendre ses vols entre Charlottetown et Halifax et n’effectuera qu’un seul vol quotidien entre Charlottetown et Montréal.

Les vols entre Toronto et Charlottetown ont également été arrêtés jusqu’au 1er juin.

L’aéroport est très calme, nous avons noté une diminution d’environ 90 % du nombre de passagers, a constaté Doug Newson, chef de la direction de l’Autorité aéroportuaire de Charlottetown.

Il y a un peu plus d’un mois, nous envisagions d’agrandir les terminaux et prévoyions une année record pour le secteur du tourisme et la direction de l’aéroport de Charlottetown, a-t-il déclaré. C’est comme si, du jour au lendemain, on avait fait un virage à 180 degrés. C’est certainement une période stressante, mais nous ne sommes pas les seuls dans cette situation, évidemment.

M. Newson a ajouté que certains des plus petits aéroports ont déjà connu des annulations de tous leurs vols. Si la pandémie se prolonge trop longtemps, cela pourrait également se produire à Charlottetown.

Répercussions financières

Selon le chef de la direction de l’Autorité aéroportuaire de Charlottetown, la pandémie aura des répercussions financières qui vont se chiffrer en millions de dollars. M. Newson a donné comme exemple qu’en avril 2019, jusqu’à 750 passagers en moyenne ont transités chaque jour par le terminal. Au cours de la semaine dernière, nous en avons eu environ 75, a-t-il déclaré.

Le gouvernement Trudeau annonçait lundi dernier que les administrations portuaires sous autorité fédérale seraient exemptées de payer les loyers de leurs baux fonciers pendant dix mois.

M. Newson a toutefois précisé que ces paiements sont basés sur les revenus et ne représenteront peut-être qu’une économie d’environ 5 000 dollars pour l’aéroport de Charlottetown. Les autorités portuaires de l’aéroport de Charlottetown chercheront des moyens supplémentaires pour réduire les coûts, a-t-il dit.

Avec les informations de Wayne Thibodeau de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Transports