•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver offre des mesures temporaires pour venir en aide aux résidents du DTES

Plan serré du maire de Vancouver, Kennedy Stewart.

Le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, demande l'aide financière du fédéral pour contrer la crise de la COVID-19 dans le quartier le plus défavorisé de la ville, le Downtown Eastside.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

La Ville de Vancouver a signé plusieurs contrats pour assurer la livraison de plats et un service de nettoyage régulier pour les résidents de 21 immeubles de chambres à occupation simple (ou SRO) du quartier Downtown Eastside.

Cette mesure permettra, selon le maire, de nourrir jusqu'à 1100 personnes chaque jour, sans qu'elles aient à sortir et faire la file pour obtenir à manger.

Le maire Kennedy Stewart confirme que selon les plus récentes données des autorités sanitaires, aucune éclosion n’a été recensée dans le quartier.

Nous devons prendre toutes les précautions pour qu’il en soit ainsi le plus longtemps possible, insiste-t-il en conférence de presse vendredi.

La Ville a besoin de fonds du fédéral, estime le maire

Kennedy Stewart avance que des mets et davantage de service de nettoyage ne sont que des petites mesures.

Ces contrats ne sont que pour les deux prochaines semaines, mais nous savons que ce sont des mesures importantes pour que les gens gardent leur distance, affirme-t-il.

Il demande également aux résidents et aux commerces de Vancouver qui le peuvent de faire des dons en se rendant sur le site web giveahandvancouver.ca.

Il appelle également les divers paliers gouvernementaux à prêter main-forte à la municipalité.

Nous sommes en discussion avec les gouvernements et d’autres organismes caritatifs et philanthropiques pour pouvoir offrir ces services plus longtemps en plus d’en ajouter pour réduire les risques de transmission du virus, note-t-il.

Les centres communautaires Coal Harbour et Roundhouse servent désormais de centre d’urgence prêt à héberger jusqu’à 160 personnes.

Des centaines de chambres d’hôtel sont aussi réservées et BC Housing estime que les nombres sont suffisants pour subvenir aux besoins identifiés par les autorités sanitaires.

Karen Ward, une résidente de longue date du Downtown Eastside et une militante dans la communauté, salue cette initiative.

Si les gens ont besoin de s'isoler de façon volontaire, avoir cette option d’être logé va faire une grosse différence parce que ce n’était pas possible il y a de cela une semaine, souligne-t-elle.

Le maire a aussi rappelé que la Ville de Vancouver est toujours aux prises avec la crise des opioïdes qui continue de tuer les plus vulnérables.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !