•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants ne sont pas à l’abri de la COVID-19, selon une étude

Des rubans jaunes et une affiche interdisent l'accès à une aire de jeu pour enfants.

Les enfants ne peuvent plus jouer dans les terrains de jeux municipaux en raison de la pandémie de la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

Une première étude sur la transmission de la COVID-19 chez les enfants montre que ces derniers ne sont pas aussi épargnés que ce qui a d'abord été cru. Même s’ils peuvent être gravement touchés par le coronavirus, leurs symptômes sont beaucoup moins importants que ceux des adultes, souligne un chercheur de l’Université de la Colombie-Britannique.

L’étude, publiée dans le journal de l’Association américaine de pédiatrie Pediatrics, à suivi plus de 2000 enfants dans le monde, particulièrement dans la province d'Hubei en Chine. Les chercheurs ont tenté de classifier les enfants selon le degré de sévérité de la maladie, explique le Dr Pascal Lavoie, néonatologiste et chercheur à l'UBC.

Plan serré du Dr Pascal Lavoie.

Le Dr Pascal Lavoie est néonatologiste à l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique et chercheur à l'UBC.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Osorio

Pourquoi les enfants sont-ils sous-représentés dans les cas de COVID-19?

Jusqu’à présent, les chercheurs se sont demandé pourquoi les enfants étaient ignorés par ce virus. Cependant, cette étude démontre aujourd’hui que les enfants sont susceptibles de contracter le coronavirus et que dans certains cas, la maladie peut être sévère, affirme le Dr Lavoie.

Il est difficile de répondre à l’heure actuelle à cette question. Néanmoins, les études montrent que plus l’âge est avancé, plus la charge virale, c’est-à-dire la quantité de virus que l’on détecte dans les voies respiratoires, est élevée. Mais peu de données existent sur les enfants, bien que les scientifiques savent que les enfants ont un système immunitaire différent.

Comment cette étude s’applique-t-elle à la situation canadienne, britanno-colombienne?

C’est la grande inconnue, estime le chercheur. Jusqu’à présent, en Colombie-Britannique, on n’a aucun cas d’enfant hospitalisé. La maladie atteint surtout les personnes âgées de plus de 65 ans, précise le Dr Lavoie.

Il est possible que la situation soit différente à cause du système de santé qui est différent, des mesures qu’on a prises, la vitesse à laquelle l’épidémie s’est répandue, etc. (...) Mais la situation en Colombie-Britannique suggère que ce qui se passe ici, c’est très différent.

Le Dr Pascal Lavoie, néonatologiste et chercheur à l'UBC

Y a-t-il des enfants infectés en Colombie-Britannique?

Selon les données du Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique, il existe peu de cas d’infections à la COVID-19 et d'hospitalisation chez les plus jeunes, comme le montre ce graphique.

Un graphique sur la répartition en pourcentage des cas de COVID-19 en ce qui concerne les hospitalisations, les admissions aux soins intensifs et les décès par âge entre le 1er et le 2 avril en Colombie-Britannique.

La COVID-19 touche peu les jeunes de 0 à 19 ans, selon les données du Centre de contrôle des maladies infectieuses de la Colombie-Britannique.

Photo : Radio-Canada

D’ailleurs, aucun enfant n’a été hospitalisé jusqu’à présent à l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique, selon le néonatologiste.

Les symptômes sont-ils les mêmes que chez l’adulte?

La présentation de la maladie chez l’enfant ressemble beaucoup à celle chez les adultes, rappelle le Dr Lavoie. C’est une grosse grippe alors il faut surveiller ces symptômes-ci :

  • la fièvre
  • la toux
  • les malaises
  • les douleurs respiratoires
  • la fatigue

Dans la majorité des cas, ces symptômes vont s’atténuer. Par contre,si, après quelques jours, l’enfant développe une détresse respiratoire, accompagnée de difficultés à respirer et à s’alimenter et qu'il est moins éveillé, il faut contacter les autorités sanitaires de la province, prévient le médecin.

Et chez les bébés, le refus d’être nourri et/ou une diarrhée peuvent constituent d'autres symptômes à surveiller.

Comment aborder la pandémie avec les enfants?

Cette conjoncture pandémique est stressante pour tout le monde, alors le Dr Pascal Lavoie recommande aux parents et gardiens d’enfants de prendre le temps, de profiter du moment à la maison pour se reposer. Il conseille d’expliquer aux jeunes ce qui se passe avec la COVID-19 pour éviter qu’ils ne s’inquiètent, d'autant plus que les adolescents sont souvent connectés aux réseaux sociaux.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique