•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'avenir incertain de Radio Cité à Edmonton

Mur peint aux couleurs de Radio Cité.

Les studios de Radio Cité sont situés à la Cité francophone, à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Simon-Pierre Poulin

La pandémie de la COVID-19 pourrait être fatale pour la radio communautaire francophone Radio Cité. Comme on peut le lire dans les pages du journal Le Franco, deux membres du personnel ont été mis à pied le 13 mars, sans garantie de réembauche après la crise.

La perte de revenus liée aux ventes publicitaires et aux activités spéciales rendait la situation intenable, avoue la directrice générale, Carole Saint-Cyr.

Nous, on va vivre seulement si la communauté veut encore de sa radio, dit-elle.

Cette crise pourrait potentiellement signer l'arrêt de mort de Radio Cité, si rien n'est fait pour renflouer les coffres. Même si la directrice générale évoque une campagne de financement participative, elle admet cependant que le moment n’est peut-être pas opportun pour se lancer dans cette voie. Nous n’allons pas demander à des gens qui viennent de perdre leur emploi de nous donner de l’argent, confie-t-elle.

Pour garder la radio active, c'est elle qui assure la mise en ondes, avec peu de moyens et le soutien d’une équipe réduite.

En temps normal, la radio compte deux animateurs, une directrice générale, une directrice adjointe, deux employés tirés d’un programme d'aide, un représentant et des bénévoles, alors qu'elle n’est aujourd’hui composée que de la directrice, de deux bénévoles, dont son mari, et d'une journaliste qui se trouve actuellement au Québec.

Je travaille 10 à 12 h par jour, six jours par semaine.

Carole Saint-Cyr, directrice générale de Radio Cité

Depuis la mise à pied des animateurs des émissions du matin et de l'après-midi, Carole Saint-Cyr a dû modifier la programmation. Désormais, une seule émission en direct est maintenue, celle de 14 h à 18 h.

Si je laisse tomber les auditeurs, comment je vais les récupérer après?, demande-t-elle.

Carole Saint-Cyr en entrevue face caméra.

Carole Saint-Cyr cumule près de 30 années d'expérience en communications et en radio.

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Cette crise tombe au mauvais moment pour la radio communautaire, qui vient tout juste d'investir dans des émetteurs plus puissants pour étendre sa zone de couverture au grand Edmonton.

Même si les circonstances ne permettront pas à Radio Cité d’en tirer profit pour générer des revenus publicitaires, sa directrice générale veut néanmoins rester positive.

Je veux garder espoir, on est appuyés.

Carole Saint-Cyr, directrice générale de Radio Cité

Selon Carole Saint-Cyr, l’Alliance des radios communautaires du Canada apporte son soutien à la radio. L'organisme canadien est en dialogue constant avec le gouvernement pour tenter de trouver des solutions à l'après-crise.

Il faudra sans doute plusieurs mois après la crise avant un retour à la normale, mais uniquement si la radio a le soutien de la communauté, qui est primordial, souligne-t-elle.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Francophonie