•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La scierie Outardes suspend ses opérations

Un employé à l'oeuvre à la scierie des Outardes

Un employé à l'oeuvre à la scierie des Outardes

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

La scierie Outardes de Baie-Comeau, qui appartient à Produits forestiers Résolu (PFR), suspend ses activités pour au moins deux semaines, selon le syndicat qui représente ses travailleurs.

160 travailleurs sont touchés, selon Bernard Plante, président de la section locale 22 du syndicat Unifor.

Selon M. Plante, la scierie ne gardera que le strict minimum d’employés durant cette période.

M. Plante ajoute aussi que les travailleurs venaient tout juste de refuser, au moyen d’un vote, un nouvel horaire qui leur avait été soumis par l’employeur.

Rectificatif :

Dans une version précédente de ce texte, il était indiqué que l’employeur aurait expliqué que la fonction de la scierie n’était plus considérée comme un service essentiel au sens de la réglementation mise en place pour lutter contre la COVID-19.

M. Plante a plutôt affirmé que l’explication générale qu’on a pu savoir, c’était qu’on était plus essentiel par rapport à la fourniture de copeau pour l’usine de Clermont.

L’employeur montre plutôt les conditions du marché

PFR confirme qu’au moins 120 travailleurs seront touchés par la suspension des activités. Un nombre qui pourrait atteindre 160 employés dépendamment des activités minimales que l’employeur décide de poursuivre à la scierie.

PFR souligne toutefois que l’industrie des pâtes et papiers est toujours considérée comme essentielle par le gouvernement du Québec et que c’est principalement les conditions du marché qui justifient la fermeture de l’entreprise.

Son directeur principal des affaires publiques et relations gouvernementales pour le Canada, Karl Blackburn, explique notamment que la demande pour le bois d'œuvre est présentement basse et que les inventaires s’accumulent.

La situation du marché sera réévaluée dans deux semaines indique M. Blackburn, pour déterminer si la scierie reprendra ses opérations ou si la suspension des activités sera prolongée.

PFR avait déjà suspendu les opérations dans d'autres installations comme à l'usine Baie-Comeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !