•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visites en soins palliatifs : les règles assouplies

L'extérieur du bâtiment.

La Maison de soins palliatifs du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

La Maison de soins palliatifs du Saguenay assouplit les règles qui encadrent les visites.

Après l’annonce de leur interdiction, jeudi, sauf dans des cas de fin de vie imminente, la direction de l'établissement a explique qu’elle analysera dorénavant chaque cas de façon à déterminer si la présence d’un proche est requise.

Il n'y a pas que les familles qui sont bouleversées par la suspension des visites régulières dans les maisons de soins palliatifs en raison de la crise du coronavirus. Les soignants et la direction le sont tout autant.

Ça va carrément contre la philosophie de soins palliatifs puisque les membres de la famille font partie intégrante de l'équipe de soins. Ça fait 48 heures que je ne dors presque pas, à essayer de trouver des solutions à ce que l'on avait au niveau du décret. Ça va contre tout ce que je fais habituellement, alors c’était très bouleversant, pointe la Dre Martine Roy, médecin à la Maison de soins palliatifs du Saguenay.

Elle ajoute que les équipes médicale, de soins et de gestion sont préoccupées.

C’était très difficile pour eux de prendre cette décision-là.

Dre Martine Roy

Il a été décidé que les règles encadrant les visites seraient légèrement assouplies. Si ces visites sont jugées nécessaires pour le bien-être d'un résident, elles seront autorisées sous certaines conditions, même si le décès n'est pas prévu dans les 24 à 48 heures.

Le directeur général, Jean-Pierre Simard, explique que les visiteurs admis devront être des gens « extrêmement proches » de la personne qui se trouve en fin de vie.

Ces gens-là, quand ils vont entrer, ils vont entrer pour plusieurs heures. Il n’y aura pas de va-et-vient entre les proches.

Jean-Pierre Simard, directeur général, Maison de soins palliatifs du Saguenay

Neuf lits occupés sur 12

La Maison de soins palliatifs du Saguenay compte 12 lits. Actuellement, neuf sont occupés. La direction veut offrir la meilleure fin de vie possible à tous les résidents en ne perdant pas de vue le fait que si un membre du personnel est touché par la COVID-19, la maison devra fermer ses portes.

Le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, veut éviter la transmission entre les personnes. Lors du point de presse quotidien du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), les autorités ont confirmé qu’il n’y avait, à ce jour, aucun cas de transmission communautaire dans la région sur les 44 recensés.

C'est sûr que si on fait de grands regroupements familiaux à travers ça, il y a un risque. L'équilibre qui a été trouvé me semble correct, croit-il.

Limiter considérablement les visites est un mal nécessaire que l’on cherche à adoucir à la Maison de soins palliatifs du Saguenay.

On va travailler très, très, très fort à trouver des moyens pour avoir une communication quotidienne avec un membre de la famille au moins, qui pourra donner les nouvelles aux autres membres de la famille et le faire de la façon la plus humaine possible, que ce soit avec un iPad ou autre. Si jamais les membres de la famille ont des idées, allez! Vous faites partie de la gang!, lance Martine Roy.

D'après le reportage de Mireille Chayer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Soins et traitements