•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un travailleur du foyer Actionmarguerite obtient un résultat positif pour la COVID-19

Deux femmes âgées marchent dans un corridor d'un centre.

Actionmarguerite dit prendre une série de mesures pour arrêter la propagation du virus.

Photo : Radio-Canada

Le foyer pour aînés francophones Actionmarguerite, dans le quartier Saint-Vital, à Winnipeg, annonce que l’un de ses employés a eu des résultats positifs au test de dépistage de la COVID-19.

Le président-directeur général Charles Gagné indique dans un communiqué que le dernier jour de travail de l'employé était le 30 mars. Ce dernier n’était pas un prestataire de soins directs aux résidents.

M. Gagné ajoute qu’il informera les familles des résidents au fur et à mesure que le foyer remonte les pas de l'employé pour retrouver les personnes avec lesquelles il a eu des contacts.

La mère de Marc Roy, âgée de 79 ans, est logée au foyer. ce dernier a reçu un courriel jeudi, en fin de journée, lui apprenant la nouvelle.

C’était un choc pour moi de lire ce courriel [...] pour mon frère, ma sœur et mon père aussi, lance-t-il. Sa mère souffre d’asthme et de la maladie de Parkinson, son système est affaibli.

Actionmarguerite dit qu'elle prend une série de mesures pour arrêter la propagation du virus. Les résidents sont confinés à leur chambre, et la distanciation physique est requise lors des repas. Les activités de loisir sont suspendues.

Marc Roy n'a pas encore eu l'occasion d'expliquer à sa mère pourquoi elle est isolée et pourquoi ses activités sont annulées. Il ne l'a pas vue depuis le 13 mars, lorsque le centre a fermé ses portes aux visiteurs. Il est inquiet pour son anxiété, parce qu'elle n'a pas vu son mari ni ses enfants depuis des semaines.

Nous surveillons tous les résidents qui présentent des symptômes respiratoires mineurs ou tout autre symptôme connexe. Nous testons ces résidents pour déterminer la cause de leur maladie. Nous allons également les tester pour la COVID-19, dit M. Gagné.

Si les résidents ne présentent aucun symptôme, nous les surveillerons régulièrement pour nous assurer qu’ils ne présentent pas de signes précoces de tout changement d’état, poursuit-il.

« Pas au courant »

C’est une nouvelle incroyablement troublante pour les résidents et leurs proches ainsi que pour le personnel. Soyez assurés que nous avons agi rapidement pour mettre en place toutes les précautions qui permettront d’éviter toute propagation de la maladie, affirme Charles Gagné.

Nous sommes en consultation avec la santé publique, la santé et la sécurité au travail ainsi qu’avec le programme de soins de longue durée de l’Office régional de la santé de Winnipeg, ajoute-t-il.

Cependant, lors d’une conférence de presse en début d’après-midi vendredi, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, a dit qu’il n’était pas au courant de ce cas.

Brent Roussin en gros plan de profil.

Brent Roussin est le médecin hygiéniste en chef du Manitoba.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Je n’ai pas de rapport de cette nature. Habituellement, le processus serait qu’un employé passe le test et puis nous regardons si cet employé était présent lors de la période contagieuse et c’est seulement à ce moment-là que nous communiquerons à ce sujet, dit-il.

C’est le deuxième employé d’un foyer de soins pour aînés chez qui le test de dépistage est positif pour la COVID-19.

Jeudi, la province a confirmé qu’un employé de la maison de retraite Betel, à Gimli, avait également était déclaré positif au nouveau coronavirus.

Neuf résidents du foyer à Gimli présentaient des symptômes d’infections respiratoires, mais sept d’entre eux ont obtenu des tests négatifs pour le virus, a indiqué le Dr Roussin.

Avec les informations de Austin Grabish et d'Ezra Belotte-Cousineau

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !