•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des entreprises de Rimouski ne respectent pas les règles

Des entreprises continuent leurs opérations même si leurs activités ne sont pas essentielles.

Une joggeuse seule sur la promenade de la mer

La promenade de la mer, à Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a été informé que des entreprises de sa ville continuent leurs opérations même si elles n'offrent pas des services essentiels.

Le maire ne peut préciser le nombre exact d'entreprises délinquantes, mais il affirme clairement qu'il y en a sur le territoire de sa ville.

Il est correct de faire du télétravail, mais il n'est pas approprié de maintenir ses opérations dans des lieux physiques. Je vous demanderais de mettre un terme à cela, tout de suite.

Marc Parent, maire de Rimouski
Un homme assis les mains croisées devant lui s'adresse à la caméra.

Le maire de Rimouski, Marc Parent.

Photo : Images: compte Facebook du maire de Rimouski

Le maire n'a pas identifié publiquement les entreprises en cause, mais il est clair pour lui qu'une telle situation va à l'encontre des règles gouvernementales et qu'elle expose ces entreprises à une intervention des forces de l'ordre : les policiers ont tous les pouvoirs par rapport à cela.

Sortir de la crise au plus vite

La Chambre de commerce de Rimouski-Neigette n'a pas été témoin de comportements délinquants chez les entreprises.

N'empêche, son directeur général, Jonathan Laterreur est parfaitement d'accord avec le maire Parent.

Jonathan Laterreur face à un micro, des écouteurs aux oreilles

Jonathan Laterreur, directeur général de la Chambre de commerce de Rimouski-Neigette

Photo : Jean-Pierre Perouma

Tous doivent respecter les règles. Le mot d'ordre dans les milieux d'affaires, dit-il, est de respecter les consignes gouvernementales afin d'accélérer le plus possible le retour à la normale.

L'important pour toute la communauté d'affaires, c'est de respecter à la lettre ce que dit le gouvernement sinon ça va prolonger la période de morosité économique.

Jonathan Laterreur, directeur général, Chambre de commerce de Rimouski-Neigette

Appel au respect des consignes

Le maire Parent a profité de son point de presse hebdomadaire pour inviter les Rimouskois à respecter les consignes d'isolement. Le Bas-Saint-Laurent est extrêmement privilégié a-t-il dit, car de toutes les régions du Québec, mis à part le Grand Nord et les Terres Cries, le Bas-Saint-Laurent est la région où il y a le moins de cas de COVID-19.

Ce n'est pas parce qu'il y a peu de cas au Bas-Saint-Laurent que l'on doit baisser la garde. Il est extrêmement important de respecter les bonnes pratiques d'hygiène, de distanciation physique et d'isolement.

Marc Parent, maire de Rimouski

Les craintes du maire

Le maire Parent dit que des citoyens inquiets lui rapportent la présence d'attroupements sur la Promenade de la mer.

La Promenade de la mer à Rimouski

La Promenade de la mer à Rimouski

Photo : Radio-Canada

Il s'en inquiète. Marc Parent craint que si la règle du deux mètres n'est pas restée à Rimouski et ailleurs que le gouvernement soit éventuellement tenté d'ordonner la fermeture de tous les parcs, promenades, sentiers et pistes cyclables au Québec.

En ces temps difficiles, c'est la dernière chose que je voudrais qui nous arrive, dit le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Coronavirus