•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Je suis très déçu du président Trump » - Doug Ford

Doug Ford en point de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

« Je ne peux exprimer à quel point… Je suis très déçu du président Trump. (…) Je ne vais plus jamais compter sur le président Trump - ou sur toute autre province ou pays – pour la santé de nos citoyens. »

Le premier ministre ontarien Doug Ford a émis ces commentaires durant son point de presse vendredi après-midi. Il réagissait à la nouvelle selon laquelle le président américain Donald Trump songerait à ordonner au fabriquant de masques 3M de cesser d’exporter des masques médicaux au Canada. M. Trump a invoqué le « Defense Production Act » et pourrait réquisitionner la production de matériel de protection médical de 3M.

M. Ford s’est dit très inquiet de la situation. J’ai dit aux autres premiers ministres, au premier ministre [Trudeau], à la vice-première ministre [Freeland]… plus jamais dans l'histoire du Canada devrions-nous être dépendants d’entreprises ou de pays ailleurs dans le monde pour la sécurité et le bien-être des Canadiens.

Nous devons cesser d’acheter des produits dans d'autres pays parce que nous allons économiser cinq sous par-ci, cinq sous par-là.

Doug Ford

Le premier ministre ontarien a tenu à rappeler qu’il comprenait, malgré tout, la réaction de M. Trump. Il songe à protéger les siens. On peut le comprendre.

Donald Trump parle en conférence de presse.

Donald Trump, lors de son point de presse quotidien sur la crise de la COVID-19, à la Maison-Blanche, à Washington.

Photo : Reuters / Jonathan Ernst

L’Ontario produira des masques

Le premier ministre a expliqué que l’Ontario prenait cette situation très au sérieux et allait réagir aux actions du président américain. Nous sommes le moteur manufacturier de ce pays et nous allons le démontrer. (…) J’ai eu une bonne conversation avec les gens de Woodbridge [une entreprise d'approvisionnement automobile basée à Woodbridge, en Ontario, NDLR]. Ils font un travail remarquable sur la fabrication de masques N95.

En réponse à une question d’un journaliste, plus tard durant la conférence, M. Ford a poursuivi.

Ils [Woodbridge] fabriquent un masque qui est encore meilleur que le fameux N95, il se nomme N96. Nous accélérons le processus d’approbation de ces masques, et Santé Canada aussi. Dès qu’on reçoit les approbations, nous allons produire des millions et des millions de masques.

Plus tôt et avant son point de presse, M. Ford avait publié sur Twitter un message selon lequel il affirmait avoir discuté par téléphone avec le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer. La santé et le bien-être de nos travailleurs de première ligne dépendent de ces fournitures médicales essentielles, et maintenant plus que jamais, nos pays doivent travailler de concert pour combattre la COVID-19, écrivait-il.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus