•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les familles peuvent aller chercher leurs parents âgés dans les résidences au Québec

Une femme aux cheveux blancs regarde par la fenêtre.

Les aînés en santé qui sont confinés dans leurs résidences pourront aller habiter avec leur famille.

Photo : Radio-Canada / Guylain Côté

Radio-Canada

Après avoir hésité et exprimé des réticences jeudi, le gouvernement Legault est maintenant d'accord pour autoriser les familles à aller chercher leurs parents âgés en santé, mais qui sont cloîtrés dans des résidences pour aînés.

Jeudi, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, avait exprimé un malaise, tandis que le premier ministre Legault avait dit qu'il était sensible au voeu des familles. Vendredi cependant, le gouvernement est revenu sur cet enjeu et a tenu à exprimer une directive claire.

Alors que des centaines d'établissements pour aînés au Québec comptent au moins un cas de coronavirus, des familles souhaitent accueillir chez elles leurs parents en santé plutôt que de les voir confinés dans un tout petit appartement pour des semaines.

Vendredi, lors du bilan quotidien sur la lutte contre la pandémie à Québec, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a dit que l'orientation était maintenant claire. Les familles pourront aller cueillir leurs parents s'ils n'ont pas la COVID-19, mais à la porte, sans entrer dans l'établissement.

Toutefois, si l'établissement en question est un foyer d'éclosion de la COVID-19, ce ne sera pas possible. Il est donc préférable de s'en informer auprès de la résidence, puisque la liste des établissements touchés au Québec n'est pas publique.

La personne âgée devra être en mesure de sortir de la résidence ou du CHSLD par elle-même. Un membre de la famille ne pourra donc pas entrer pour l'aider à transporter une valise ou d'autres effets personnels. De même, aucun moyen de transport ne sera fourni.

En outre, l'attachée de presse de la ministre McCann a précisé que la personne âgée ne pourra pas réintégrer le CHSLD avant la fin de la pandémie. Il est donc possible que sa place soit offerte à une autre personne sur la liste d'attente.

Dans les résidences privées, le paiement continu du loyer devrait assurer à la personne de garder sa place.

De plus, les familles qui doivent voyager d'une région à une autre pour aller chercher leurs parents devront être en possession d'une lettre de l'établissement justifiant leur déplacement pour « motifs humanitaires ». Ils devront la présenter aux policiers s'il y a un barrage routier.

Avec des informations supplémentaires de Geneviève Gagnon et de Cathy Senay, de CBC

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique