•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Ville de Winnipeg déclare l’état d’urgence

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, lors d'une rencontre du conseil municipal.

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

Le conseil municipal de Winnipeg a déclaré l'état d’urgence lors d’une réunion extraordinaire, vendredi, et adopté des mesures d’allègement fiscal pour les entreprises et les propriétaires.

La Ville suspend les sanctions pour les impôts fonciers et les taxes sur les entreprises non payées pour les trois mois qui suivent l’échéance des paiements.

En ce qui concerne les impôts fonciers dus à la fin du mois de juin, les sanctions seront annulées jusqu’au début du mois d'octobre. Pour les taxes sur les entreprises dues au début mai, les sanctions seront annulées jusqu’au début du mois de septembre.

Les sanctions liées au programme de mode de paiement pour ces deux taxes sont annulées jusqu’au 1er  octobre.

Il n'y avait ni délégation ni particulier dans la galerie lors de la réunion du conseil municipal. Les conseillers municipaux se sont tenus à distance les un des autres alors qu’ils votaient, pour contrer la propagation de la COVID-19.

L’état d’urgence fournit des pouvoirs supplémentaires à la Ville. Celle-ci peut notamment réquisitionner des bâtiments et limiter l’accès à certaines parties de son territoire.

Le maire Brian Bowman affirme qu’il n’y a aucun plan immédiat en ce qui a trait à l’utilisation de ces pouvoirs.

Les réunions du conseil municipal seront désormais tenues par téléconférence.

Avec les informations de Sean Kavanagh

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !