•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

58 cas confirmés, 4 des 5 MRC touchées en Abitibi-Témiscamingue

Un travailleur de la santé tient une tige pour un test de dépistage, alors qu'un collègue tient une éprouvette.

Un travailleur de la santé fait un test de dépistage de la COVID-19.

Photo : Associated Press / Santi Palacios

Radio-Canada

L'Abitibi-Témiscamingue compte, en date du vendredi 3 avril, 58 cas confirmés de COVID-19.

Il s'agit d'une hausse de 11 cas par rapport à la veille, comme le confirme la mise à jour quotidienne du premier ministre.

Selon le CISSS-AT, les cas ne sont désormais plus concentrés à Rouyn-Noranda. Un petit nombre de cas, soit moins de cinq par endroit, se sont confirmés dans les MRC de Témiscamingue, Abitibi et Vallée-de-l'Or. L'Abitibi-Ouest demeure épargnée pour le moment.

La grande majorité des cas sont toujours à Rouyn-Noranda. Dans les quatre MRC touchées, les personnes infectées ont soit un lien avec le service funéraire du 13 mars, soit voyagé dans les dernières semaines ou été en contact avec une de ces personnes.

Le CISSS-AT indique que la question de limiter les déplacements entre les MRC est en cours de discussion avec chacun des territoires. La situation évoluant de jour en jour, la Santé publique et les élus ont des discussions quotidiennes, mais n'ont pas statué pour le moment.

En attendant, on demande aux gens de limiter le plus possible la circulation entre les territoires. Les décisions seront prises en fonction du comportement de la population et de la situation épidémiologique.

La région compte toujours un décès et 12 cas rétablis, mais compte dorénavant 2 hospitalisations.

Ceci porte le total d'hospitalisations à huit depuis le début de la crise. Les patients demeurent alors dans la région tant qu'ils respirent par eux-mêmes, mais dès qu'ils sont intubés, ils sont transférés vers un hôpital désigné.

Depuis le début de la crise, 811 tests de dépistage ont été réalisés, 627 se sont avérés négatifs et 106 personnes demeurent en attente de leur résultat.

Le Bleu Horizon, un lieu de contagion

La direction du CISSS-AT confirme par ailleurs que plusieurs cas sont suspectés ou confirmés dans une résidence pour aînés.

Selon nos informations, il s'agit du Bleu Horizon, qui est présentement considéré comme un lieu de contagion.

La direction du CISSS ne peut préciser combien de cas touchent la résidence pour le moment, mais confirme que des mesures de confinement strictes ont été mises en place.

La Santé publique effectue également un accompagnement de la résidence pour s'assurer du respect de ces mesures. Un suivi quotidien est assuré.

Rappelons qu'un homme de 83 ans qui habitait à la résidence est décédé il y a quelques jours.

Les dirigeants de Réseau Sélection, une entreprise qui possède plusieurs résidences pour personnes âgées dont le Bleu Horizon, assurent que toutes les mesures sont prises pour assurer la sécurité des résidents.

C'est très important que les résidents restent à l'intérieur des appartements et qu'il n'y ait pas de visites qui se fassent entre les différents appartements. Nous on a mis des mesures où on a des employés qui font des tournées et qui s'en assurent. Vous avez entendu Dr Arruda le dire, le virus ne va pas vous sauter dessus, il ne va pas passer sous la porte, donc vous êtes en sécurité dans votre appartement, affirme Mylène Dupéré, vice-présidente affaires publiques et communications corporatives.

Des mesures d'hygiène et de contrôle ont aussi été mises en place pour les employés. En entrant dans la résidence, on prend la température, on s'assure qu'ils n'ont pas voyagé, on s'assure qu'ils n'ont pas de symptômes grippaux. Ils enlèvent leur manteau, le mettent à un endroit précis et portent sous ce manteau des vêtements qui sont propres et qui n'ont pas été mis en contact avec personne d'autre. Ce sont tous des éléments qui contribuent à s'assurer de la sécurité de nos résidents, assure Mme Dupéré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !